Faire l'amour, Jean-Philippe Toussaint.

Publié le par Emeraude


Je n'ai jamais lu aucun livre de JP Toussaint. Pour le boulot, j'ai du me renseigner sur son dernier livre "La vérité sur Marie". Les articles et différents billets trouvés sur le net et sur les blogs m'ont donné très envie de le lire. Mais j'ai vite compris qu'il valait mieux lire "Faire l'amour" et "Fuir" avant d'oser essayer d'apprendre connaître la vérité sur Marie...

Je m'attendais à une superbe histoire d'amour, une histoire déchirante. Marie et le narrateur se séparent alors qu'ils sont à  Tokyo. Ce que j'avais lu sur le net m'avait fait espérer beaucoup d'émotions, quelque chose de très fort.

Eh bien j'ai été très déçue !
En attendais-je trop? Je ne sais pas.

Mais le livre fait 150 pages environ et je me suis ennuyée à mourir. Certes la ville de Tokyo a une part intéressante dans l'histoire mais à aucun moment l'écriture de Toussaint m'a fait sentir quoi que ce soit.

Ce n'est pas mal écrit mais je suis vraiment resté impassible à l'histoire de ce couple qui se sépare à Tokyo.

Commenter cet article

Somthing 30/03/2011 06:54


Reger a été payé pour écrire une "critique" si élogieuse et plein de mauvaise foi ? Ce livre est pénible, long, chiant, sans intérêt. Ouf, ça fait du bien.


Emeraude 31/03/2011 10:46



Eh eh, si longtemps après lu ce livre j'avoue que je n'en ai aucun souvenir. Mais pour connaître Reger un tant soit peu, je peux t'assurer qu'il n'a pas été payé pour sa critique si élogieuse !
Chacun ses goûts, tout simplement :-)



Isa 27/10/2009 09:43


Je viens de finir "Fuir" et j'adhère peu à cet auteur. J'ai apprécié certains passages mais l'ensemble ne me parle pas. C'est finalement rassurant de voir qu'on est plusieus à ne pas comprendre le
style "Toussaint"


Emeraude 28/10/2009 21:07


OUi comme tu dis c'est très rassurant !


Reger 17/10/2009 15:14


Ah la la... JP Toussaint est un grand auteur. "Faire l'amour" un de ses tous meilleurs livres (et pas seulement pour la blague de libraire, vous savez, le client qui demande: "je voudrais faire
l'amour"...).

Alors oui, il ne s'agit pas d'émotion à l'eau de rose, de cristallisation amoureuse, d'histoires pour adolescentes. Qui a aimé Laurence Tardieu aura beaucoup de mal avec un vrai auteur...

JP Toussaint, c'est d'abord un style, soutenu et teinté d'ironie, toujours dans la distance à son sujet, même aux instants les plus graves. Ce style presque instinctif que l'auteur a d'emblée
trouvé. Qui permet de reconnaître ses textes immédiatement, dans la description d'une partie de pétanque comme dans ce week-end désastreux a Tokyo.

Et cette longue agonie de dé-liaison que Toussaint raconte sans affeterie, sans auto-apitoiement, est d'une intensité qui tient le lecteur en haleine. Le livre se lit d'une traite. Il est fort.

Oui, le livre se passe exactement au même endroit que Lost in Translation et l'on ne peut que mêler les images du film à la lecture de ce livre (l'hôtel est le même ou bien la tour d'à cote, dans
la zone de bureaux de Shinjuku, zone déserte la nuit, et d'où il faut marcher plusieurs centaines de mètres pour retrouver la vie nocturne, ce qui est a la fois trop près pour y aller en taxi et
trop loin quand on est trempe de pluie). Comme dans Lost in Translation, le Japon n'est qu'un prétexte. Tout aurait aussi bien pu survenir a Shanghai, Rio ou Mumbai. Il fallait que les personnages
soient coupes de leur monde, et contraints de se replier sur l'espace réduit de la chambre d'hôtel.

Il me reste de ce livre douloureux de nombreuses images, et d'abord cette virée nocturne autour de la piscine silencieuse du sommet l'hôtel, l'errance du narrateur, la cruauté du lien avec Marie.
Et aussi, ce coté finalement fort peu romancé de l'auteur, cette description précise, intense, et si réaliste.

"Faire l'amour" est un grand livre. Et l'oeuvre de JP Toussaint lui survivra.


Emeraude 19/10/2009 21:06


"Qui a aimé Laurence Tardieu aura du mal avec un vrai auteur" : franchement, là, t'es juste méchant. J'ai même plus envie de discuter avec toi !


LVE 15/10/2009 09:05


Ah tiens, c'est pourtant le moins mauvais de ses trois derniers livres. Un petit quelque chose de "Lost in translation" de Mlle Coppola. Tu peux peut-être rattraper le coup en lisant "La salle de
bain" et/ou "L'appareil-photo"... Pour ma part, j'avais beaucoup aimé "La Télévision".


Emeraude 15/10/2009 20:19


On m'a dit la même chose aujourd'hui à propos de Lost in translation, un film que j'avais beaucoup aimé d'ailleurs. Mais non, la sauce n'a pas prise
!


Laëtitia 14/10/2009 16:42


J'ai moi aussi lu et entendu de très bonnes choses sur "La vérité sur Marie". Je vais finalement+ rester prudente sur ce coup-là !


Emeraude 15/10/2009 20:18


je n'arrive vraiment pas à comprendre pourquoi d'un côté tout le monde l'encense et ici tout le monde le critique !