La mort apaisée, Elise et Michaëlle Gagnet

Publié le par Emeraude

Une infirmière en soins palliatifs a voulu témoigner sur son travail. Elle a fait appel à sa soeur, journaliste, pour relater ses émotions, ses nuits de travail, ses "presque mort" comme elle les appelle.

Elise nous raconte donc ici des petites anecdotes sur son travail de tous les jours : accompagner les personnes en fin de vie vers la mort.
Elle nous raconte ses joies, ses peines, ses peurs surtout.
Elle nous raconte le fonctionnement du service, les erreurs, les difficultés, les familles de ces gens qui sont venus là pour mourir...

J'ai eu envie de lire ce livre pour plusieurs raisons.
La première c'est le billet de Tamara sans qui je n'aurai jamais jeté un oeil sur ce livre.
La deuxième c'est que j'aime lire des choses poignantes, que ce soit des fictions ou non. Il pourrait s'agir ici d'une sorte de documentaire mais le tout est romancé, bien écrit. C'est doux, en fait. Et c'est agréable.
La troisième c'est que ma troisième grand-mère, avait donné son temps pour les soins palliatifs.

Elle nous avait raconté une anecdote un jour comme aurait pu le faire Elise ici.
Ma troisième grand-mère était au chevet d'une malade, elles parlaient. La malade a fermé les yeux pour se reposer. Ma troisème grand-mère lui tenait la main et elle a laissé son esprit voguer ailleurs, à sa vie à elle, à ses tracas quotidiens, à sa famille... Bref, à elle. Et pendant que son esprit était ailleurs, la malade s'est éteinte.
Elle s'en est voulu, bien sûr, c'est comme si elle avait trahi la malade, qu'elle ne l'avait pas vraiment accompagné jusqu'au bout.

Ce petit exemple qui me marquera à vie est très représentatif, je trouve, de tout ce qu'Elise veut nous montre dans son témoignagne.

Travailler en soins palliatifs c'est très dur, il faut être courageux, il faut sans cesse être là pour l'autre, pour les autres. Pourtant, on a beau cotoyer des morts tous les jours, nous, on est en vie, on fait des erreurs, on a des hésitations, on est humains et on fait tout simplement du mieux qu'on peut.

Pour moi c'est un témoignagne extraordinaire, parce que c'est un métier extraordinaire tout simplement. Le ton utilisé est doux, comme je le disais plus haut, ce qui contraste énormément avec les choses racontées : la mort, la maladie, les familles parfois absentes, la rage, la douleur, les larmes...
Et ce ton tout en douceur nous montre à quel point cette infirmière aime son métier, aussi dur soit-il.

C'est le genre de récit que j'aime lire. Ca remue, ça émeut, ça boulverse, ça fait réfléchir, ça fait pleurer et ça nous raconte des choses qui existe peut-être à quelques kilomètres de chez nous dans l'hôpital le plus proche mais auquel on ne pense jamais.

PS : Merci à Tamara pour le prêt. Et comme elle le dit si bien, Bravo à Elise pour avoir accompagné ces "presque-morts" jusqu'à la fin de leur vie...
PPS : et une énorme pensée pour Annette, ma troisième grand-mère, qui me manque beaucoup. Et qui j'espère sait que je pense à elle, peu importe où elle est !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ariane 15/09/2008 16:33

C'est un sujet qui me passionne en ce moment... merci pour ce billet, je vais le lire !

Emeraude 16/09/2008 09:13


mais de rien! :-)


toinette80 26/08/2008 16:38

Je l'ai mis de suite dans ma liste à lire. Ma fille fait des études d'infirmière et je suis certaine que ce livre nous plaira.
Merci pour cette découverte

Emeraude 27/08/2008 23:06


je t'en prie. j'espère que ça va vous aider


fersenette 21/08/2008 00:15

je vais le lire car ma mère est "presque morte" c'est le terme. j'y trouverai j'espère une réponse concernant les "presque morts" qui refuse par avance d'être accompagnés, c'est son cas, je ne l'accepte pas.

Emeraude 21/08/2008 21:12


je suis désolée d'apprendre ça... Je ne sais pas si ce livre pourra vraiment t'apporter les réponses que tu cherches mais ça reste un témoignage
poignant.


nath 12/08/2008 07:16

A la lecture de ton billet, je me souviens d'un livre que j'ai lu, il y a déjà plusieurs mois, et qui m'a beaucoup marqué car il a pour titre "La mort intime". L'auteure s'appelle Marie de Hennezel (je ne sais pas si tu as déjà entendu parler d'elle, toujours est-il qu'elle vient de sortir un nouveau roman qui parle aussi de "La mort"). Le sous-titre de ce livre "La mort intime" est "Ceux qui vont mourir nous apprenne à vivre". La préface a été écrite par F. Mitterrand. Du livre qui est très beau et très poignant à lire car il relate les témoignages et les expériences vécues par une infirmière accompagnant des personnes en phase terminale (il y a des passages bouleverssants, et qui tirent les larmes...), un film a été adapté, et qui a pour titre "C'est la vie". Un film de J.P. Améris avec pour acteurs J Dutronc et S. Bonnaire. Mais je n'ai pas vu le film... Si tu aimes ce genre de livre, alors, je te le conseille... A bientôt !

Emeraude 14/08/2008 22:09


oui, j'en ai beaucoup entendu parler, on le vend beaucoup à la librairie où je travaille. MAis je ne suis pas une vraie fervente de ce genre là. Surtout s'il
sagit du même thème que "la mort apaisée", je préfère en rester là pour l'instant!


Djemaa Pascal 05/08/2008 12:40

Bonjour, vous avez des lectures difficiles mais nécessaires, Pascal

Emeraude 06/08/2008 19:44


comme je disais dans mon billet, je préfère largement les lectures difficiles sur le fond. Je trouve ça plus intéressant.