Hygiène de l'assassin, Amélie Nothomb

Publié le par Emeraude

HygieneAssassin.jpgNormalement, j'écris autant que possible mes articles à chaud.
Pour une fois, j'ai du mal.
Simplement parce que cette fois-ci, Amélie Nothomb m'a laissé une impression plutôt froide.

Je ne dirai pas que c'est mauvais, loin de là !
C'est toujours du Amélie Nothomb, et quelque part du meilleur que ce que j'ai lu jusque là parce que non autobiographique (je l'espère en tout cas ;-) )


Ca se lit toujours aussi facilement et aussi vite et c'est quelque chose que j'apprécie.
Par contre, et je ne saurai expliquer vraiment pourquoi, je l'ai lu sans le lire. Exactement ce que le héros de notre roman, Pretextat Tach, prix Nobel de la littérature, reproche à ses lecteurs.
Peut-être que je voulais lire simplement pour lire ?

Il y a un aspect ici que je n'ai pas trop apprécié, c'est le côté classique et légèrement attendu (bien sûr, on ne s'attend pas au plus gros, quoique vers la fin ça se sent assez rapidement...)

Pretextat Tach va bientôt mourir. Pour l'occasion, il accepte de se faire interviewer mais choisit avec soin les journaux à qui il accepte de faire l'honneur.
Ajoutons que M. Tach déteste les femmes.
Les trois premiers journalistes se heurtent à un génie malcompris et méchant et sortent tous de l'interview complètement humiliés sans être parvenu à leur fin.
Le quatrième journaliste, lui, va être différent des autres et va réussir à vraiment faire parler l'écrivain célibrissime. Et vous savez pourquoi ? C'est une femme bien sûr!

Ce côté là me parait tellement cliché que ça m'a un peu déçue de Amélie Nothomb.
Ceci dit, ce qui suit reste clairement et sans contestation du pur Amélie Nothomb et peut-être que si je l'avais lu dans un autre état d'esprit j'aurai adoré.

Toujours est-il que j'ai bien aimé et que sans doute je le relirai un jour.

Commenter cet article

Nicolas 04/07/2009 18:12

La grande qualité de ce roman (l'un des meilleurs de Nothomb), c'est probablement son sens aiguisé du dialogue. Il y a aussi un mélange doux-amer d'humour et de glauque qui fait le charme du roman (mais qui peut également rebuter certains). Bref, j'ai beaucoup aimé ce roman. De nOthomb, il faut aussi se procurer Cosmétique de l'ennemi et Mercure.

Tomoe 12/06/2007 15:25

Selon moi, un des meilleurs bouquins de Nothomb, avec stupeur et tremblement.

L'analyse psychologique y est redondement menée, chose qu'elle n'a pas daigné faire avec Acide sulfurique (que j'appelle le roman du "debut de la fin")

Son dernier "un nid d'hirondelles" a eu de si mauvaises critiques que je n'ai pas daigné l'acheter

Emeraude 12/06/2007 22:25

Je ne lis pas les critiques (sauf celles des bloggeurs bien sûr!) et je préfère me faire ma propre opinion. C'est vrai en tout cas que celui-là à un fort aspect psychologique ! Je crois d'ailleurs que c'est ce qui m'a tenu en haleine...

anjelica 12/06/2007 07:35

Cette auteure ne me tente pas du tout ! Bonne journée Emeraude !

Emeraude 12/06/2007 09:17

Tu es une des rares personnes à ne pas avoir envie d'essayer Amélie Nothomb. Qu'est ce qui ne t'attire pas chez elle ?

La liseuse 11/06/2007 19:48

Bonjour, j'ai lu un interview de Nothomb sur le mag des livres. Je me suis enfin décidée pour lire un livre de cet auteur. Maintenant à savoir lequel, tel est la question ! Merci pour ton article qui me donne quelques indications.

Emeraude 12/06/2007 09:17

Une grande question en effet ! Moi j'avais commencé par "stupeurs et tremblements"

Lilly 10/06/2007 11:55

J'aime bien Amélie Nothomb moi aussi. Même si tu sembles mitigée, ce titre me tente pas mal.

Emeraude 10/06/2007 18:57

les titres d'Amélie Nothomb sont toujours tentant ! Lance toi, tu me diras ce que tu en as pensé