Xingu, Edith Wharton

Publié le par Emeraude

xingu.jpg Mrs Ballinger is one of the ladies who pursue Culture in bands, as though it were dangerous to meet alone*
La première phrase de Xingu, reflète pour moi toute la nouvelle...

Normalement, je n'aime pas les nouvelles. Trop courts, ou alors, je ne suis pas tombée sur les bonnes.
Et je dois avouer aussi que j'avais un a priori un peu négatif sur Xingu. Juste parce que je pensais que ces réunions de femmes pour qui la société, ce qu'on en pense, ce qu'on y voit et comment on y est vu est plus important que tout, n'est pas du tout mon genre.
Et je continue à penser que c'est le cas.
La littérature du XIXè siècle n'est pas ma préférée (bien que la langue me laisse toujours autant admirative, raison pour laquelle je tenais tout particulièrement à lire cette nouvelle en VO).

Et bien figurez vous qu'en réalité, j'ai beaucoup aimé !
Comme je viens de le dire entre parenthèse, je me suis délectée de cette langue anglaise du XIXè siècle, que je trouve vraiment magnifique (dommage que Jeremy Irons ne viennent pas me faire la lecture avec son accent so british !!)

Et puis, justement parce que c'est court, je n'y ai trouvé aucune des longueurs auxquelles j'aurai pu m'attendre.
Et même si le sujet ne m'intéresse a priori pas tant que ça, j'ai trouvé le ton ironique et très juste ! J'aurai bien donné des claques à chacune de ces femmes !
Et j'avoue avoir été très curieuse moi aussi... La fameuse écrivain Orsic Dane, que ces dames reçoivent dans leur "Club de culture" se croit-elle supérieure à ce groupe ? Sait-elle vraiment ce qu'est Xingu ? Et Mrs Roby, qui amène Xingu sur le tapis comme une délivrance, se rend-elle compte que toutes les autres femmes du club la traitent en inférieure ? Ces femmes sont-elles vraiment amies ?

Il y a finalement plein de choses dans cette nouvelle, et je vous conseille vivement de la lire si ce n'est déjà fait.
Alors merci beaucoup Stéphanie de me l'avoir offert pour mon anniversaire ;-) (ton cadeau d'anniversaire à toi sera entre tes mains dès demain, mais pas en VO, c'est bien dommage, sinon je crois que je l'aurais entamé avant de te le donner ;-))

*traduction par moi : Mme Ballinger est une de ses femmes qui ne cherche la Culture qu'en groupe, comme s'il était dangereux de la rencontrer en tête à tête.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Naemia 28/06/2008 14:20

Après avoir adoré "Les heureux du monde" et au vu de cette excellente critique, de la part de quelqu'un qui pourtant n'aime guère le style d'écriture du 19ème, ce titre part directement sur ma liste de livres à lire. Merci de cette découverte.

Emeraude 28/06/2008 20:20


avec plaisir :-)


Joelle 20/03/2008 16:11

Je l'ai déjà noté (mais où l'avais-je vu ? ... mystère !). J'aime les petits formats, que ce soit en français ou en anglais !!!! Mais ma biblio ne l'a pas ... snif !

Emeraude 20/03/2008 21:05



Il est assez dur à trouver... enfin en anglais en tout cas!



Gachucha 17/03/2008 08:29

Ce titre m'a redonné envie de lire Edith Wharton, une auteure qui jusqu'à maintenant ne "m'accrochait" pas .

Emeraude 17/03/2008 08:59

Yapluka comme dirait l'autre :-) (ceci dit, même si j'ai bien aimé celui là, je n'ai pas spécialement envie de me jeter sur ses autres romans, mais j'essaierais probablement un jour!)

praline 17/03/2008 01:17

Rien à voir mais... t'es taguée. Et sinon, je la lirai bien cette nouvelle même si ma première expérience avec wharton n'a pas été très convaincante.

Emeraude 17/03/2008 08:58

tu avais lu quel titre ? C'était mon premier Wharton, la spécialiste c'est Stéphanie ;-)

Monsieur Griffon 14/03/2008 19:05

Merci pour Millenium.

C'est passionnant, j'ai du mal à le lâcher.
Dans deux semaine je te prends la suite.