Dans les limbes, Jack O'Connell

Publié le par Emeraude

Sweeney arrive à Quinsigamond avec son fils Danny, six ans, dans le coma depuis un an. Les médecins de la clinique de Cleveland lui ont tous recommandé la clinique Peck comment étant la meilleure, faisant des miracles pour les comateux.
Seulement tout le monde paraît bizarre dans cette clinique. Et pour Sweeney, tout et tout le monde est synonyme de danger pour son fils.
Surtout lorsqu'il rencontre une troupe de biker...

"Dans les limbes" est un roman noir pour le moins étrange... Je n'en avais lu que du bien sur la blogosphère et c'est vrai que c'est un roman noir différent, un roman à l'ambiance gothique, un roman psychiatrique aussi, un roman monstrueux....
Un roman que je n'ai compris qu'en lisant la préface de l'auteur, ou la génèse plutôt, qui explique comment il en est arrivé à écrire ce roman.

Car si au départ Jack O'Connell voulait écrire un simple roman noir de gare des années 50, son héros lisait de temps à autre une bd à son fils. Et un jour l'auteur a lu par dessus son épaule et a inséré la B.D au roman.
Il a fait vivre les monstres... Et les deux intrigues évoluent plus ou moins symétriquement pour finir par se relier...

Le processus narratif est donc très intéressant et différent de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. Et c'est vrai que sans Limbo, "Dans les limbes" perdrait sa saveur.

Pourtant, j'ai été très gênée par l'atmosphère, par la fin de Limbo surtout. Et même si l'auteur s'explique, je ne comprends toujours pas.
Je comprends ce que l'auteur dit et je suis assez d'accord avec lui ("écrivain est plus une identité qu'une profession"). Je pourrais presque comprendre pourquoi lui, Jack O'Connell, a eu besoin d'écrire ce livre est pourquoi son roman a mué en cours d'écriture.
Les thèmes abordés sont intéressants : la conscience, le pardon, la famille... mais je ne pensais pas du tout que ça prendrait cette direction là.

Et finalement, si j'ai apprécié ma lecture, je dois dire que le tout ne m'a pas plu. Un peu comme Danny lorsqu'il a lu la fin de Limbo, et pas parce que le roman est mauvais.

Parce que ce roman est bon, ce roman est fort, ce roman est dérangeant, ce roman est réussi.

Commenter cet article

Lucile 13/12/2009 12:06


Rholala, je n'ai aucune idée du prochain livre que je vais lire... et le "bizarre" ne me tente pas en ce moment! Au moins j'arrive à procéder par élimination! ;-) Mais je pense que dans un autre
état d'esprit, ce "Dans les limbes" me plairait beaucoup!


Emeraude 14/12/2009 20:04


Décidément, c'est bien pour toi de venir ici, tu n'es tentée par rien du tout ;-)


Pierre FAVEROLLE 12/12/2009 13:39


PS : peux tu ajouter une newsletter ? Il suffit d'ajouter le bloc newsletter, les lecteurs s'abonnent et reçoivent un mail à chaque nouvel article. Merci pour nous !


Emeraude 14/12/2009 20:03


j'ai répondu chez toi :-)


Pierre FAVEROLLE 12/12/2009 13:36


ça fait quelques semaines que je lis ton blog. Celui-là, on va me le prêter... pour 2010 aussi


Emeraude 14/12/2009 19:58


eh bien merci de suivre mon blog :-)


Ankya 08/12/2009 18:03


Je vais le lire très très prochainement. Ce côté étrange m'attire, mais on verra bien si j'accroche !


Emeraude 10/12/2009 17:02


ça devrait donc te plaire!


Ys 06/12/2009 21:41


Je viens de finir mon billet sur ce livre et mon dernier mon est "étrange"...


Emeraude 06/12/2009 21:45


ça fait plaisir de voir qu'on est d'accord :-)