Le cri, Laurent Graff

Publié le par Emeraude

cri.jpg

Notre héro est un péagiste qui regarde les quelques voitures passer dans un sens et puis dans l'autre. Un péagiste qui aime son métier, et qui aime l'ennui. Un péagiste qui déjeune de temps à autre avec un policier sur une aire d'autoroute.
Pendant ce temps, deux tableaux sont volés au musée de la ville d'Oslo. Et un cri violent déchire les tympans de toute la population, sauf quelques "êtres de silence".

Si j'ai acheté ce livre, c'est parce que j'avais beaucoup aimé Il ne vous reste qu'une photo à prendre, du même auteur. Et bien que n'ayant pas du tout aimé son recueil de nouvelles, La vie sur Mars, sur les conseils de Stéphanie, je m'étais décidée à prendre celui-là.
Et puis j'étais intriguée. Comment peut-on écrire une histoire sur un péagiste ? (pour la petite anecdote, "péagiste" est un des métiers que mon père aurait détesté faire, et je le comprends ! ça doit être d'un ennui mortel)

Le verdict ?
Le verdict c'est que je ne comprends pas l'intérêt de l'histoire. C'est du pur anecdotique, sur une ambiance glauque, avec un personnage inintéressant parce qu'il ne lui arrive rien ou presque. Que les personnages secondaires ne sont que de passages alors que finalement, on aimerait bien, peut être en savoir un peu plus sur eux.
Et puis ce cri qui déchire l'atmosphère, a-t-il vraiment un lien avec le vol du tableau du même nom ? Ca aurait pu faire quelque chose d'intéressant, un roman fantastique peut être.
Mais je n'ai vraiment pas du tout été transportée par cette histoire.
L'ambiance me rappelle ces films américains où l'on voit dans les héros descendre dans des motels sur les bords d'autoroute, où tout est lent et les gens ont tous l'air seul et malheureux...

Je ne pense pas lire de nouveau Laurent Graff, mais je dois dire que le fait que je n'ai pas compris son recueil de nouvelles et pas compris l'intérêt de celui-là me fait comprendre pourquoi l'auteur lui-même paraît incompréhensible quand il dédicace ! ;-)


PS : ceci dit, j'adore la couverture de chez J'ai lu !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cécile de Quoide9 15/04/2009 13:42

On peut lire un livre pour des tas d'autres raisons que l'histoire... le style par exemple. Moi j'ai beaucoup aimé ce livre et le fait que le personnage principal soit péagiste ou pas n'a aucune importance car ce n'est pas ça du tout dont parle le livre.

Emeraude 15/04/2009 21:33


tu as raison, on peut lire un livre pour des tas d'autres raisons que l'histoire... toujours est il que bien des mois après avoir lu ce livre, il ne m'en reste
strictement rien... tout est subjectif, qu'il soit question de péagiste ou pas !


Joelle 20/03/2008 16:13

Bon, alors, cela ne s'annonce pas sous de meilleurs augures pour moi vu que j'ai ce titre dans ma PAL et que je n'ai pas trop aimé "La vie sur Mars" !!!

Emeraude 20/03/2008 21:06



On ne sait jamais...



Tamara 17/03/2008 17:34

Je n'avais pas aimé les nouvelles de La Vie sur Mars mais le Cri m'avait bien plu...

Emeraude 18/03/2008 08:30

je crois que pour le coup, Laurent Graff procure des émotions très différentes !!

chiffonnette 17/03/2008 12:36

J'avais eu du mal moi aussi!

Emeraude 18/03/2008 08:29

comme quoi, finalement il y a plus de critiques mitigées que élogieuses!

Laurence 16/03/2008 23:50

Pour moi c'est un roman métaphorique. Malheureusement, je ne peux pas t'expliquer ici les tenants et aboutissants sans déflorer l'histoire. Mais tout cela m'avait tout même paru limpide à la lecture.
Comme quoi, il y a autant de lectures possibles que de lecteurs. :-)

Emeraude 17/03/2008 08:57

"il y a autant de lectures possibles que de lecteurs" ---> ça, c'est très vrai !!!!!