Ma plume est sèche

Publié le par Emeraude

Ma plume est sèche.
Mes larmes ont trop coulé.

Depuis deux jours,
Aucune envie de faire couler les mots à flots.
Au lieu de ça, des larmes amères inondent les feuilles de papier restées blanches à faire peur.

Depuis deux jours,
Aucune envie de combler ce manque par de la nourriture.
Au lieu de ça, je laisse mon estomac vide et j’ai l’impression de maigrir à vue d’œil.

Je ne me laisse pas devenir n’importe quoi.
Mes amis sont là pour moi et je les en remercie sincèrement.
Beaucoup de mains se tendent vers moi
Et j’essaie de les attraper
Pour ne pas tomber tout au fond.

Finalement, j’arrive à manger un peu car mon estomac me rappelle qu’il est encore là et en bonne santé.
Finalement, j’arrive à écrire un peu car ma plume sait qu’elle est la seule à pouvoir crier ce désespoir au fond de moi.
Finalement, je me remets à lire doucement, car les livres sont là pour que je m’échappe un peu, que je voyage dans des endroits jusqu’alors inconnus, que je rencontre des personnages inattendus. Mais aussi que je me rende compte qu’il y a plus malheureux que moi.

Même si je suis très malheureuse et qu'il faudra bien plus que des mains, de l'encre et des livres pour que ce malheur disparaisse réellement.

Publié dans Mes écrits

Commenter cet article

Jyckie 15/07/2007 19:51

Une profonde tristesse dans ces lignes, vous qui venez me réconforter par vos gentilles paroles. Allez, relevons-nous ensemble !
Amitiés, Jyckie.

Emeraude 15/07/2007 23:19

Merci beaucoup Jacqueline! C'est vrai que quand je me sens triste, voir tous ces commentaires me redonne le sourire :-) Bon courage à vous.

MOUM 24/06/2007 11:07

Laissez-moi vous regarder avec mes mains, car je n'ai plus de yeux pour vous regarder.Mais vous, regardz-moi,vous vous y retyrouverez,belle, seduisante...,et ce n'est pas parce que vous debuter votre vie par des ecrits un peu tristes que vous ne l'etes pas.Moi aussi j'ai commencé ainsi,à ecrire,l'amertume de mon ame et de ce monde,ca m'a fait beaucoup de bien.Mais bon dieu,laissez-moi vous regarder,avec mes mains, qui tremblent, et qui tentent desesperement de rabattre les quelques haillants qui cachent encore mon corps blessé. Oh!mon corps.Oh!ton corps.

AiKo 18/06/2007 21:34

Et des mots? Des paroles? Des mots puis d'autres, comme on enfile des perles pour en faire un collier. Parler sans plus jamais s'arrêter, peut-être pour simplement cesser d'avoir à penser.
La parole, ca libere parfois, essaie tu verras, t m'en diras ton sentiment.

Emeraude 19/06/2007 12:04

Les mots, je les écrits. C'est ça qui me fait du bien. Je parle tout de même, à mes amis qui me demandent comment je vais, à ma famille qui s'inquiète. Mais parler, ça me fait pleurer. Alors j'écris.

Lilly 17/06/2007 17:07

Je ne sais pas ce qui t'arrive Emeraude, mais ta douleur me touche. Je t'envoie plein de bonnes pensées, et j'espère que tu trouveras du courage pour surmonter ton chagrin.

Emeraude 17/06/2007 17:57

Merci Lilly... Ce n'est pas si grave que ça, en fait. Mais c'est tout de même très dur...

beat 17/06/2007 17:00

je travaille dans une maison de retraite de personnes en fin de vie ..... cela me permet de gérer plus facilement les mauvais évènements de la vie ....courage ...

Emeraude 17/06/2007 17:56

Alors là je te félicite. Tu n'as pas un métier facile et c'est sûrement un beau métier. Et j'imagine que cotoyer des gens en fin de vie doit te donner envie de la vivre à fond...