Man in the dark, Paul Auster

Publié le par Emeraude

Ayant découvert qu'il y avait un nouveau Paul Auster, je ne pouvais faire autrement que de me le procurer... en vo bien sûr. Je n'ai pas forcément beaucoup parlé de Paul Auster ici (à part Mr Vertigo, un Auster un peu atypique et La trilogie new yorkaise qui reste un des mes livres favoris, ou encore Pourquoi écrire), pourtant, mon histoire avec cet auteur remonte à loin ! Forcément, j'ai une réelle affection pour lui et sa plume. Sa plume à lui, pas celle de sa traductrice Christine Le Boeuf (bien que plus jeune, j'ai dû lire un ou deux titres en français mais je vous rassure, ça n'arrivera plus jamais ! C'est un peu comme Tom Hanks : je ne peux voir un film avec cet acteur autrement qu'en vo. Sa voix est si exceptionnelle, le ton de sa voix va avec le reste de son jeu... bref, je m'égare, je m'égare!)

J'avais donc "Seul dans le noir" à portée de main mais j'ai attendu sagement la fin de la journée pour courir chez Smith qui, ouf, n'est qu'à quelques stations de métro et ferme à 19h30...

Et ça commence fort.
Un homme seul dans le noir donc, en pleine nuit, qui n'arrive pas à dormir et se raconte des histoires pour éviter de penser à la sienne...
Et c'est ainsi qu'on va lire des tas d'histoires. L'histoire qu'il se raconte, la meilleure selon moi où il fait exister une Amérique qui n'est pas en guerre contre l'Irak mais contre elle-même. Alors bien sûr la guerre est un élément important de cette histoire mais c'est grâce à cette histoire dans l'histoire qu'on va retrouver un des thèmes favoris de Paul Auster : l'écrivain, ce qu'il crée, ce qu'il écrit, qui il est par rapport à ses personnages...

Et puis il y a l'histoire de sa famille : son mariage, son divorce, sa fille, sa petite-fille d'a peine 23 ans dont le petit ami est mort... En Irak.

Et toutes ces histoires sont très sombres. Toutes les fins sont atroces ou presques. Seule l'histoire que nous raconte Paul Auster lui même a un semblant d'espoir.

Je ne pourrais pas dire que ce titre là est un pur Paul Auster comme peuvent l'être La musique du hasard, Moon Palace, Dans le scripotrium etc.
On pourrait presque croire qu'il y a trop de choses. Que c'est un peu fouilli. Mais c'est écrit de telle manière que c'est logique. On passe d'une histoire à une autre et ça a quand même du sens. Mais je peux comprendre que certaines personnes ne soient pas d'accord. Ca pourrait être vu comme un défaut : il y a plein de choses. Trop de choses peut-être.

Toujours est-il que "Seul dans le noir", titre assez révélateur de l'ambiance du livre est un bon roman que j'ai dévoré.
Paul Auster reste donc un de mes auteurs chouchou* (*copyright Caro[line])

PS : j'ai préféré mettre une photo de la couverture de l'édition anglaise que je trouve plus adaptée que celle de Acte Sud.

Commenter cet article

Leiloona 28/01/2009 16:10

Finalement je l'ai lu, et j'ai beaucoup aimé ! Moins fouillé que d'autres, mais sympa à lire tout de même.

Emeraude 29/01/2009 21:44


je ne sais pas si je dirai moins fouillé mais différent oui. Il est sympa en effet. Mais pas son meilleur!


Lou 14/01/2009 16:16

Je trouve qu'Auster a un ton très particulier en anglais que je crains de ne pas retrouver en VF. J'avais pourtant lu une fois que le lire en anglais ou en français c'est pareil... mais je pense que je ne tenterai pas. Quant à Tom Hanks, un de mes acteurs préférés (j'ai surtout eu une Hanksite aiguë à l'adolescence où je me repassais ses films en boucle), je l'ai d'abord découvert en français et j'ai eu du mal à m'habituer au changement en passant à la VO, mais effectivement, ce n'est plus du tout le même acteur une fois qu'on l'entend vraiment !:)

Emeraude 14/01/2009 19:56


lire en anglais ou en français, c'est forcément pas pareil... une traduction peut être très bonne et même fidèle à l'original mais lire en vo et lire une
traduction (peu importe la langue d'arrivée et de départ d'ailleurs), ça ne peut pas être pareil. La preuve par ton commentaire sur Tom Hanks ! dans un sens ou dans l'autre, une fois qu'on est
habitué à une voix, un ton, des intonations ou un style, on a du mal à passer à un autre, que ce soit l'original ou pas! :-)


Caro[line] 11/01/2009 22:05

J'ai lu ce roman aujourd'hui et j'avoue que pour ma part, j'ai été déçue. Pour moi, l'histoire que se raconte Brill n'est pas la meilleure. J'aurais préféré que sa vie à lui soit plus développé. J'aurais aimé aussi que cette histoire qu'il se raconte rejoigne sa réalité... mais je ne sais pas si Auster a l'habitude de faire dans le fantastique ! Enfin bon, au final, je n'ai pas accroché...

Emeraude 12/01/2009 21:23


à vrai dire je pense qu'il aurait pu faire en sorte que Brill rencontre August... j'y ai pensé aussi. Ca aurait fait un beau duel personnage et son créateur...
ce qui ne me semble pas être loin de ce que peut faire PA. C'est dommage que tu n'aies pas accrorché mais comme je l'ai dit partout, je comprends tout à fait ! ce n'est pas son meilleur, c'est
sûr...


Leiloona 11/01/2009 14:38

J'ai bien envie de le découvrir : Auster fait aussi partie de mes auteurs chouchous©Caro[line]. ;)

Emeraude 12/01/2009 21:24


fais attention, comme je disais à Caro[line], ce n'est pas le meilleur ! même si je l'ai trouvé bon :-)


Florinette 11/01/2009 13:21

Je sens que je vais courir me l'acheter !! ;-)
Bon dimanche Emeraude

Emeraude 12/01/2009 21:24


merci ! bonne semaine à toi Florinette :-)