Pourquoi écrire, Paul Auster

Publié le par Emeraude

Un peu par hasard, alors que j'étais émerveillée par cette librairie (librairie Vendredi, rue des Martyrs, IXè), je suis tombée sur un tout petit livre, vieilli, un peu corné, marqué sur la première page en haut à gauche 1E.
P1010536.JPG
Il s'agissait de Pourquoi écrire, de Paul Auster. Etant pour moi une valeur sûre, je n'ai pas hésité, surtout pour le prix. Quoique j'aurai largement préféré ça en VO. Mais bon, pour 1euro, on ne va pas chipoter.
Surtout que Hélène, la libraire avec qui j'ai pas mal discuté, me l'a gentiment offert ;-)

Je m'attendais à trouver la recette mircale. Une recette façon P. Auster qui expliquerait à sa manière pourquoi écrire, comment écrire, qu'est ce que ça lui apporte. Je pensais qu'il allait nous parler de sa machine à écrire.
Eh bien pas du tout!

C'est un peu un recueil de nouvelles. En fait, ce sont juste 5 textes de sa plume.
5 petits textes qui reflètent bien son univers de New-York, de base-ball et d'adolescent américain dans les années 60.
Toutes les histoires ont quelque chose de particulier. Ce sont des anecdotes de vie, magnifiquement racontées et qui font sourire.
Dommage qu'il n'y en ai pas plus.

Le dernier récit est à propos d'un de ses souvenirs. Il a 8 ans et croise son héros de base-ball. Il lui demande alors un autographe mais n'a pas de crayon. Et donc, pas d'autographe. (Peu importe que je vous raconte l'histoire et la fin, la magie ne réside pas dans le suspens ici, mais aux petites choses de la vie qui font de notre quotidien un bonheur à l'état pur, au moment où on s'y attend le moins, en général).
Grand petit garçon de 8 ans, Paul Auster ne peut s'empêcher de pleurer et décide alors qu'il ne sortirait jamais sans un crayon.
C'est comme ça qu'il s'est mis à écrire.

Belle histoire, non ?
Cet ouvrage est un inédit datant de 1996.
Il y a 5 textes sur 30 pages. C'est un petit bout de paradis dans le monde de Auster. Et quelque part, même si on aimerait que ça dure un peu plus longtemps, ça se laisse savourer.
Ca se déguste, même en 10 minutes. Ca se lit et ça se relit. Ca s'ouvre à n'importe quel page. Ca tiendrait presque dans la poche de sa veste.
C'est le genre de livres qu'on laisse sur sa table de chevet et que le simple fait de regarder, de toucher et de tourner quelques pages vous donnent le sourire.
:-)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 23/04/2008 21:50

bon d'accord pour la trilogie, et celui aussi alors! il me tente !

Emeraude 24/04/2008 20:28


si tu aimes tout, tu n'as plus qu'à lire tous les Paul Auster :-)


Marie-Christine 11/11/2007 11:32

Comment cela se fait-il que tu ne m'en ai pas parlé ! Il faut absolument que je le lise (mais en anglais seulement !)
Du coup j'ai regardé la liste de ses livres sur paulauster.co.uk et j'en vois un autre que je ne connais pas : "In The Country of Last Things" :"In In The Country of Last Things Paul Auster offers a haunting picture of a devastated world - a
futuristic world - but one which chillingly shadows our own."
Je vais me précipiter sur Amazon pour ces deux là. Si cela te tente, tu sais où venir le chercher ;-)

Lou 09/10/2007 23:43

"C'est le genre de livres qu'on laisse sur sa table de chevet et que le simple fait de regarder, de toucher et de tourner quelques pages vous donnent le sourire." Difficile de trouver de meilleurs arguments... si ce n'est peut-être la charmante librairie en photo... et encore !:)

Emeraude 09/10/2007 23:56

:-)))))

Stephanie 09/10/2007 06:48

oui c'est bien l'histoire d'un petit carnet bleu
pour l'instant oui cela me plait :)

Emeraude 09/10/2007 23:51

Tant mieux, tu as encore plein de P. Auster à découvrir!

Stéphanie 08/10/2007 22:32

tiens c'est marrant, je suis en train de lire mon premier Paul Auster en ce moment : la nuit de l'oracle. Et justement il m'a fait pensé à toi, puisque le phénomène d'écriture est bien décrit (et pour en avoir discuté ensemble, je sais que le sujet t'intéresse)
mais je suppose que tu l'as déjà lu :)

Emeraude 09/10/2007 03:33

Oui, je n'ai pas tout lu mais j'en ai lu pas mal ! Celui-là fait cependant parti de ceux qui ont complètement échappé à ma mémoire. Je crois l'avoir lu en une journée (y est il question d'un petit carnet bleu, ou rouge??). Lu trop vite pour être resté ;-) Il va falloir que je le relise ;-)Ca te plaît ??