Le doigt d'Horace, Marcus Malte

Publié le par Emeraude

Ecrit en 1996, "le doigt d'Horace" vient de sortir en poche dans la collection Folio Policier. Vous pensez bien que je me suis jetée dessus !

Entre temps, j'ai appris qu'il s'agissait là du premier roman de Marcus Malte...

Franck se rend avec José et Miguel dans un château quelque part en Normandie en pleine nuit pour livrer du matériel audio.
Il passe la nuit avec Mister, un jazzman auquel il se présente ainsi : "Je viens de tuer trois personnes mais j'adore votre façon de jouer". Il rencontre aussi Bob, ami et semblant de chauffeur de taxi de Mister.

On retrouve bien ici l'univers de Marcus Malte : une ambiance étrange, on sent que quelque chose flotte dans l'air, on ne comprend pas bien tout mais petit à petit la toile se tisse et les évènements se relient enfin les uns aux autres.
Même si ce n'est pas ça qui importe.
Ce qui est importe c'est cette espèce jazz qu'on croit entendre, ce sont ces souvenirs très flous et très durs, c'est une attente, c'est un amour étrange...

Tout ça sur fond d'attentat, de ce qui ressemble à des mafieux, entre le XXè et le XVIè arrondissement de Paris...

Je disais un peu plus haut qu'il s'agissait là du premier roman de Marcus Malte. Loin d'être un mauvais polar, ça se ressent quand même beaucoup pour qui a lu La part des chiens et surtout Garden of Love.
Le style est moins présent mais l'ambiance est toujours là.

Et c'est toujours un réel plaisir de découvrir les endroits sombre de l'âme où Marcus Malte aime nous emmener...

Commenter cet article

cynic63 21/06/2009 12:12

pfffff....par moments, ces subtilités informatiques me dépassent....

cynic63 21/06/2009 02:05

Il faut que je corrige ça...

Emeraude 21/06/2009 12:04


merci, comme ça j'ai pu aller jeter un oeil sur ton blog ! par contre, tu as mis .fr alors que c'est .com ! :-)


cynic63 17/06/2009 22:21

"entendu parlER", "UNE atmosphère", "LE chroniquer". Désolé pour les fautes

Emeraude 20/06/2009 19:20


les fautes, on en fait tous dans la rapidité, et franchement on s'en fout un peu tant que ça reste lisible! ;-) (enfin en tout cas ici :-))


cynic63 17/06/2009 22:19

J'avais beaucoup entendu parlé de lui mais c'est le premier que je lis. J'ai trouvé ça très bon: un atmosphère à la fois tendue et posée, paradoxalement. Je viens aussi de la chroniquer et je t'ai mis en lien sur mon post. A plus

Emeraude 20/06/2009 19:19


c'est bien que tu aies commencé par son premier roman, tu ne pourras être qu'agréablement surpris par les autres ! par contre le lien vers ton blog me renvoie
sur mon blog !


loulou 01/06/2009 16:58

j'ai croisé Marcus Malte hier à Saint-Malo :):) je dis cela comme ça, ne me frappe pas Emeraude ! il était là pour la littérature jeunesse, je crois.

Emeraude 02/06/2009 22:21


je ne te frapperai pas va, je sais qu'il était à St Malo et que vous étiez plusieurs à y être! et puis j'ai déjà échangé des mails avec lui !
;-)