Mari et femme, Régis de Sà Moreira

Publié le par Emeraude



Un homme se réveille un matin dans le corps de sa femme. Sa femme s'est réveillée dans son corps à lui.
Lui est écrivain. Mais il n'écrit plus.
Elle est éditrice. Elle travaille avec des auteurs de thriller à succès.
Alors qu'ils avaient décidé de se séparer, ils vont devoir apprendre à vivre dans le corps de l'autre. Dans la vie de l'autre. Apprendre à réellement vivre ensemble.

Dans ce roman, les phrases sont courtes. Les chapitres aussi. Tout va très vite.
Le narrateur parle à la deuxième personne du singulier, ce qui prête souvent à confusion. On ne sait jamais qui est qui, parce qu'il est elle et qu'elle et lui mais qu'ils sont encore eux...

L'histoire est cousue de fil blanc et on ne retrouve pas l'aspect un peu magique et flottant qu'il y avait dans le libraire. Pourant, tout comme dans ce dernier, Régis de Sà Moreira fait vivre des personnages, un couple, très attachant avec qui il est très agréable de passer une heure ou deux.

L'auteur a écrit deux ou trois autres titres que je lirai certainement un jour car même si Mari et femme n'est pas aussi bien pour moi que Le libraire, j'aime l'atmosphère que crée Régis de Sà Moreira.

PS : merci Amanda pour le prêt !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Tiens, tiens... Je viens de le lire justement.
Assez d'accord avec toi - moins poétique que le libraire, sans doute, mais la quasi-totalité du livre se lit avec un sourire en coin...
Répondre
E

tu résumes très bien ce que j'en pense!


M
Le libraire, mais il est au fin fond de ma PAL !
j'y songe...
en fonction , je noterai celui là
Répondre
E

pour moi, ils sont assez différent. Pour secondflore aussi apparemment... alors fait remonter le libraire pour commencer! ;-)


A
à peine rentrée après 10 h de route !!!
j'ai préféré celui-ci au "Libraire" que j'avais bien aimé, mais avec plus de distance. Je trouve l"humour de celui-ci plus décalé, plus loufoque ou second degré ! comme quoi, chacun sa vision !
Répondre
E

tu as raison pour l'humour et le second degré. Mais j'ai préféré le côté poétique du libraire au côté loufoque du mari et de la femme!


S
Je n'avais pas accroché au "libraire", alors je ne sais pas si je tenterai celui-ci.
Répondre
E

ah oui, tu es une des rares à ne pas avoir accroché au libraire... mais justement, l'ambiance de celui ci est vraiment différente... alors peut être
?


L
Des que j'ai vu ce nouveau livre de R.Sa Moreira, je l'ai tout de suite ajoute dans ma LAL ! J'avais vraiment adore le libraire !
Répondre
E

j'ai nettement préféré le libraire mais celui là se laisse lire avec plaisir !