Orgueil et Préjugés, Jane Austen

Publié le par Emeraude

p-p.jpg Dans le film Jane (si vous voulez en savoir plus, faites un tour par là), sa soeur lui demande sur quoi elle écrit. Je ne me souviens malheureusement pas des termes exacts mais il s'agissait de quelque chose comme "C'est l'histoire de deux jeune femmes à qui la vie ne sourit pas. Et c'est l'histoire de deux jeunes hommes à qui la vie ne sourit pas". (n'hésitez pas à rectifier si votre mémoire est plus sûre que la mienne !)
Sa soeur lui demande alors si ça se termine bien...

Quand j'ai commencé à errer sur la blogosphère littéraire, j'ai découvert un engouement général, ou presque, pour Jane Austen en général, et Orgeuil et Préjugé en particulier. Aimant la littérature anglaise, il m'en a fallu de peu pour me procurer ce livre, en version originale de préférence, afin de savoir de quoi il s'agissait.
J'ai fait un premier essai il y a quelques mois, juste après 99 francs. Le choc fut beaucoup trop abrupt et j'ai arrêté au bout de 15 pages.
La séance ciné de la semaine dernière m'a convaincue.

J'ai donc à nouveau ouvert ce livre avec cette grande question : pourquoi ce livre est-il aussi bien ? Et qu'a donc fait Mr Darcy pour en faire tomber plus d'une plus de cent ans plus tard ?

Attention, je risque d'avoir les gros yeux ou de me faire taper sur les doigts, me je n'ai toujours pas compris.
La langue, oui, est belle. C'est de l'anglais du XVIIIè et ça a son charme. Un charme qui fait qu'on a envie de lire ça au coin du feu, dans une bibliothèque gigantesque d'un manoir perdu en campagne anglaise.
Cette façon d'écrire m'a fait voyager dans le temps et même si je n'aurai jamais pu vivre à cette époque, et encore moins à cet endroit, j'ai aimé ces quelques jours passés dans les parcs, les soirées à danser dans des bals, les confidences à ma soeur etc.

Mais pourtant ce livre ne m'a pas chamboulée.
Il faut l'avouer quand même, malgré les péripéties que l'on retrouve par ci par là, malgré les demandes en mariage, les filles qui tombent amoureuse et les tantes qui refusent les unions, il n'y a pas beaucoup d'action.

C'est sûrement une très belle peinture de ce qu'il se passait à l'époque, mais je me suis quand même un peu ennuyée. Oui, vers la fin j'étais lasse.
Et puis Mr Darcy, celui que j'attendais voir à chaque coin de page, n'est que très peu présent.

En fait, j'ai ressenti exactement la même chose que si je passais deux mois de vacances là-bas : au début, c'est nouveau, c'est beau, c'est ancien, c'est différent. Mais au bout d'une semaine, il n'y a plus rien de passionnant à voir,  ni à faire. Même pas l'assurance qu'un beau jeune homme viendra nous faire la cour ! :-)

Bref, je n'ai toujours pas compris l'engouement général, ni pour le livre, ni pour Darcy.
Pour en faire un résumé très concis, j'ai trouvé ça bien, sans plus.
Vais-je être bannie de la blogosphère littéraire ? Pour ma défense, lamousmé pense que c'est parce que je suis trop jeune ;-) Je remettrai donc ça dans une quinzaine d'années ! :-)

PS : si l'une des parisiennes aurait la version DVD (avec Colin of course), serait-il possible que je l'emprunte svp ? Merci !

Commenter cet article

Caro[line] 11/11/2007 22:32

J'AI GRAVE KIFFE ! Dommage que toi, non. Mais bon, ça ne serait pas top si tout le monde aimait la même chose. :-)

J'ai adoré la façon d'écrire de Jane Austen, j'ai trouvé qu'elle dépeignait de façon très précise et drôle cette société anglaise et pour moi, cette lecture fut un vrai plaisir et c'est vrai que j'aurais apprécié de lire cette histoire dans un bon gros fauteuil au coin d'un feu, accompagné d'un thé bien chaud !

Emeraude 11/11/2007 22:38

Tu as grave kiffé ou tu as kiffé grave ?? ;-)

Isil 30/10/2007 15:32

Il faut être magnanime. Mais quand même!!!!!
Pour l'âge, ma nièce de 16 ans a adoré. Ca ne veut rien dire. Paradoxalement, je ne suis que très rarement touchée par les histoires d'amour et les belles écritures me "gonflent" rapidement et pourtant Austen est un de mes auteurs préférés, que j'ai découvert sur le tard. Pour l'analyse, d'accord avec Fashion Victim.

Emeraude 31/10/2007 18:23

Fashion fait d'excellentes analyses, n'est ce pas ? Pour l'âge, je pense aussi que c'était une blague. Je crois tout simplement que ce n'est pas trop mon genre.

chiffonnette 29/10/2007 13:54

Fichtre! Je te pardonne, mais c'est bien parce que c'est toi!

Emeraude 29/10/2007 21:08

:-))

Lilly 29/10/2007 10:43

L'âge n'y est pour rien, je proteste ! J'ai lu ce livre à 19 ans, et j'ai tout de suite adoré. Mais tu n'es pas la première à te plaindre du manque d'action de O&P. Je te conseille de quand même continuer avec Northanger Abbey ou Persuasion, tu pourrais davantage apprécier. Et puis c'est la condition pour que je revienne mettre les pieds par ici ! Tu t'en fiche ? Tant pis ;o)

Emeraude 29/10/2007 21:02

Mais non je ne m'en fiche pas!!!! Tiens, d'ailleurs, une idée qui te feras revenir (un jour peut être ;-)), sur ce blog : en 2009 je lance un challenge ABC "classique". Pour le moment, seule fashion est partante ;-)

Caro[line] 29/10/2007 09:17

Bon ben moi, il est toujours dans ma PAL. Il va falloir que je m'y mette... Surtout si Tamara est train de le lire ! ;-) Et puis après, je veux bien que Fab'shion me prête la version BBC aussi. On pourrait même se faire une séance ensemble, non ?

Emeraude 29/10/2007 09:22

Rassure toi, Tamara et moi on n'a pas encore lu autant en emporte le vent !Et oui, la séance BBC ensemble a déjà été mentionnée, faut déjà voir avec Fashion quand elle le récuperera et puis on se mail ;-)Bonne journée Caro[line], moi je file pour mon 1er jour fnacien, comme dit Anne :-)