99 francs (14,99euros), Frédéric Beigbeder

Publié le par Emeraude

2246567610.08.LZZZZZZZ.jpg
Frédéric Beigbeder est une sorte de phénomène pour moi. Je ne connais pas vraiment le personnage. Mais d'après sa plume, je décrète que soit on adore, soit on déteste.
Alors vous direz-vous, j'adore ou je déteste ? Eh bien je ne sais pas !

Ce n'est pas le premier livre de lui que je lis et à part "windows on the world", j'ai lu beaucoup de phrases, et de concepts, et d'idées, et de mots choquants.
Alors âmes sensibles se retenir !!!

Ici, Beigbeder nous peint une satire de la société de consommation. Ca pourrait être très intéressant. Sauf que lui, il le fait en nous peignant la société un peu "jet set", des gens hyper riches, des mecs incapables de s'engager, qui plaquent les nanas qu'ils aiment et vont voir les putes, qui sniffe de la cocaïne et qui finalement, sont malheureux.

J'ai apprécié les ironies sur les pubs, toutes les références à ses marques et slogans ou "titres" qu'on connaît par coeur sans le vouloir. J'ai aimé retrouvé un peu de chez moi (il va faire une cure de désintoxication à Meudon, et pour y avoir passé mon enfance, je ne savais pas qu'un tel centre existait là-bas, et son entreprise se situe au même arrêt de métro où je descend pour rentrer chez moi...) et ça, ça fait toujours un petit quelque chose.

J'ai aussi beaucoup aimé la manière dont est décliné le roman.
C'est un roman en six parties :
Je
Tu
Il
Nous
Vous
Ils

Je, Octave, décide d'écrire ce livre pour me faire virer (de là s'ensuit toute la critique de la société de consommation)
Tu, Octave, regarde ce que tu deviens (à cause des pubs et de tout ce qui tourne autour, de la femme que tu as quitté, de la cocaïne que tu prends tous les matins, des putes que tu "fréquentes" etc...)
Il, Octave, fait une cure de désintox
Nous, Octave et Charlie, partons à Miami tourner la pub pour un yaourt que nous avons créée et retournée dans tous les sens pour faire plaisir au client, depuis le début du livre
Vous, Octave et Charlie, avez été promu suite à la disparition tragique de votre chef et vous avez plein de projets pour cette boite (dont Octave voulait se faire virer au début du livre)
Ils, Marc et Sophie (l'ex patron et l'ex femme d'Octave, personnages secondaires depuis le début du roman) vivent heureux ensemble.

J'ai trouvé cette façon de décliner le livre très originale et je dois dire que je la piquerais bien pour un exercice de style : "raconter exactement la même histoire, en changeant simplement de point de vue de personnage".
Et entre chaque partie, Beigbeder nous offre un projet de pub (allant du projet refusé par Danone à celui inédit qu'il a crée lui même et n'a proposé à personne)
Je crois que c'est surtout la forme qui m'a fait apprécié le livre.

Je ne suis pas contre la société de consommation et même si je ne suis pas pro non plus, je ne comprends pas toujours très bien pourquoi des gens taggent les affiches de pub dans le métro.
Sûrement car comme le dit Frédéric Beigbeder, les gens de la pub sont les maitres du monde. D'ailleurs, il fait énormément de comparaison entre ce monde là et celui des nazis... Etrange comparaison qu'il arrive tout de même à faire passer comme vraie.
Et pour ça, je dois tirer une révérence.

Car en fait, ce que je n'aime pas chez lui, c'est la drogue, les putes, et le limite pornographique (sans oublier les mecs incapable de s'engager qui se rendent compte trop tard qu'ils sont amoureux). Il y a juste trop de ça. Non que ça me choque, il m'en faut plus pour me choquer. Mais je ne vois pas trop l'intérêt pour un livre comme ça.

Je n'ai pas fait une recherche au peigne fin mais je ne crois pas avoir vu beaucoup de critiques de cet auteur chez vous.
Vous l'avez déjà lu ? Vous en pensez quoi ? Vous adorez ou vous détestez ??
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Iluze 27/09/2009 13:07


Premier livre de Beigbeder pour moi et j'ai plutôt aimé (même si le sexe et la drogue c'est parfois un peu too much...)


Emeraude 27/09/2009 21:27


je garde un très bon souvenir de ce roman. Et puis j'avais trouvé l'adptation cinématographique très réussie.
J'ai beaucoup aimé son dernier roman dont la lecture remonte à loin pour moi maintenant mais j'ai eu la chance de voir le monsieur sur "scène" la semaine dernière. Ca m'a replongé dans l'ambiance
et je confirme que son dernier est un bon roman ! :-)


nath 12/08/2008 07:29

Ce roman est dans ma PAL... Je te dirais ce que j'en ai pensé bientôt, alors ! Je le note pour le lire prochainement...

J. 08/06/2008 14:42

Ca se lit facilement. Comme tu dis, le concept est original et intéressant. A part ça, je n'y vois pas de révolution littéraire. Juste un mec un brillant et provoque qui a eu une bonne idée. Déçu par la fin.

J'ai quand même retenté le coup avec "l'amour dure trois ans". Dans la même veine. Cynique et désabusé. Tout de même une préférence pour ce dernier.

;)

Emeraude 08/06/2008 22:24


Beigbeder ne m'a pas laissé de très grands souvenirs de lecture... même si je n'ai pas détesté ce que j'ai lu de lui


Marie-Line 09/06/2007 00:43

Juste pour te dire un truc.. en ce qui concerne la pub et les nazis, c'est un sujet qui a été réellement étudié. Et effectivement, les nazis sont précursseur en ce qui concerne nos pub d'aujourd'hui. Hitler et ses nazis étaient fort sur l'esthétisme, le décor, la pub qui frappe quoi. Alors, il est vrai que la pub d'aujourd'hui prend racine dans le nazisme.. ( bon c plus compliqué que ça.. mais tu vois le principe) P.S. Je termine le voyage de théo, je lis siddharta, puis les hirondelles de kaboul, et ensuite 99 Francs.. À lire ta description j'ai envie de le mettre dans ma listes des livres qu'il faut découvrir.. MERCI!

patch 05/06/2007 14:50

Eh bien moi, je prends note Emeraude...je le lis dans "Lire" tous les mois et je m'éclate, j'aime son franc parler....je n'avais jamais lu ces livres, et bien je te dirais si j'ai bien fait...;o )

Emeraude 05/06/2007 17:43

tu vois, je ne savais même pas qu'il écrivait pour "lire"! je vais attendre tes commentaires avec impatience :-)