Autobiographie à la jumelle, Isabelle Lortholary

Publié le par Emeraude


Vous qui lisez ce blog depuis un certain temps, vous savez qu'il m'était impossible de ne pas lire ce livre. Impossible de ne pas le regarder, de ne pas le sentir, de ne pas me glisser dedans comme on se glisse sous une couette bien chaude en hiver...

Des nouvelles, nous dit la 4è de couverture. Dommage, je n'aime pas ça, mais le thème abordé est trop important. Pour une fois que le mot "jumelles" dans le titre semble refléter ce qu'il représente vraiment pour moi !

Ce ne sont pas des nouvelles d'ailleurs. C'est un récit sans début, milieu et fin. C'est un récit avec un fil conducteur : l'amour qu'Isabelle porte à Claire, sa soeur jumelle.

J'ai toujours pensé que chaque jumeaux devait ressentir quelque chose de différent. Que le sentiment, l'amour que je porte à ma soeur jumelle n'est pas universel. Pourtant j'ai retrouvé des éléments dans cette autobiographie, dans cette déclaration d'amour devrais-je dire, qui sont quasiment mot pour mot ce que j'ai vécu.
Les crêpes surgelées au jambon et au fromage.
La peur de voir sa soeur mourir.
Le "heureusement qu'on s'a". Sauf qu'on disait "heureusement qu'on a each other".

Et tout le reste.

Ce n'est peut-être pas un roman extraordinaire. Mais c'est un roman doux, un roman qui m'a parlé, ou plutôt qui m'a chuchoté à l'oreille... parce que je suis jumelle ? Sûrement...
D'ailleurs, le choix du verbe "être" est significatif. Ma mère, monozygote, disait toujours "je suis jumelle". Ma soeur et moi, dizygote, nous avons toujours dit "j'ai une soeur jumelle".
Pourtant, après la lecture de ce court roman et après avoir passé la soirée avec ma soeur, je dis naturellement "je suis jumelle". Et j'en suis fière.
Même si d'autres sont jumeaux, s'aiment, se détestent, se ressemblent ou sont différents, personne ne saura ce que ça fait.


Même si Isabelle Lortholary l'écrit, même si je comprends tout ce qu'elle ressent, même si je trouve que c'est un très beau roman qu'elle nous livre là, rien ne sera jamais aussi fort que le lien qui me lie à ma soeur jumelle.

PS : Je t'aime d'ailleurs. Non te le dico sufficientemente !

Commenter cet article

patrick foucaud-royer 07/09/2009 11:12

j'ai eu la chance de croiser Claire et de l'entendre beaucoup me parler d'Isabelle Il y 18 ans ou plus... beaucoup de souvenirs de Claire me sont revenus à la lecture de cette magnifique bio et j'en reste fort ému. au cas où Claire aurait aimé le savoir...on ne sait jamais.

caroline 05/05/2009 18:01

Non mais en fait je disais un peur sur le ton de la plaisanterie mais c'est parce qu'ils se sont apercus que ma mere attendait des jumelles qu'aux sixeme mois, mieux vaut tard que jamais, donc je pense sans rire que l'on est plutot des vraies.....

caroline 04/05/2009 17:26

Bonjour,

Ca me fait tout drôle de lire ton commentaire car il se trouve que pas plus tard que ce week-end j'ai lu une critique sur ce livre et ca m'a donne envie de le lire. Et comme je cherchais des commentaires sur ce bouquin, je suis tombe sur ton site qui est félicitations super bien fait. Moi aussi, je donne mes impressions sur les livres que je lis. Pour l'instant je les garde précieusement dans un cahier mais qui sait peut-être qu'un jour je les mettrai en ligne comme toi.
Ton témoignage m'a touche car j'ai eu une sœur jumelle. Fausses ou vraies, je vais dire vraies vu la ressemblance mais les médecins n'en étaient même pas surs.
Je suis d'accord avec toi quand tu dis que personne ne peut décrire mieux le lien de gémellité que ceux ou celles qui le vivent.
Sur ce sujet, tu as aussi L'accordeur de piano de Pascal Mercier. Je ne sais pas si tu connais ce roman mais comme son premier ' un train pour Lisbonne' je te le conseille fortement car ce sont comme deux contes philosophiques....

Emeraude 05/05/2009 08:46


Tu devrais faire un blog aussi, tu vas voir, c'est très simple et vraiment très chouette ! ça te permet de découvrir plein de choses : des livres, des auteurs,
des personnes aussi férues de lecture que toi !
Par contre je ne comprends pas comment vous ne pouvez pas savoir si vous êtes vraies ou fausses jumelles ?
Et oui j'ai entendu parlé des livres de Pascal Mercier, en bien uniquement, mais je ne les ai pas lu


Léthée 14/04/2009 12:03

Ah ! Carole Zalberg sera l'invitée d'une emission qui passera dans la nuit du 26 au 27 je crois, à la radio, en commun avec cet auteur. Et j'avoue que le résumé, et ce qui en était dit sur internet en général m'avaient interpellée. Du coup je pense que je vais lire ce livre. Mais je ne le trouve pas à ma bibli... j'attendrai donc de pouvoir l'acheter, ou de le trouver par hasard. Mais je le lirai !

Aifelle 07/04/2009 18:31

Je suis une fausse jumelle .. très différente de ma soeur, mais tout a été fait pour. Nous ne sommes pas très proches.

Emeraude 07/04/2009 22:03


je suis fausse jumelle aussi. Nous sommes très différentes, tout a été fait pour aussi. Mais nous sommes très proches... étrange non à quel point les relations
de gémellité peuvent varier d'un couple de jumeaux à l'autre !