The brief and wondrous life of Oscar Wao, Junot Diaz

Publié le par Emeraude

Oscar est originaire de Saint Domingue en République Dominicaine. Il vit à New York. Oscar est gros, Oscar lit et écrit de la science fiction. Oscar est gentil, aime sa soeur, vit avec sa mère mais Oscar n'a jamais embrassé une fille.

Non, ceci n'est pas l'histoire de ce qu'on appelle un "nerd" (intraduisible, désolée...) qui essaie désespérement de sortir avec une fille.
Ceci est l'histoire de sa famille, de sa soeur, de sa mère, des ses grands-parents, des abuelos et abuelos, tios et tias. Ceci est l'histoire de la République Dominicaine avec ce dictateur, Trujillo, qui a régné pendant trente ans...

Je ne connaissais pas du tout l'histoire de la République Dominicaine et j'ai appris plein de choses. Trujillo était un monstre aux pouvoirs supernaturels, avec des mouchards partout et vous pouviez vous faire tuer pour avoir dit un mot de travers sur lui. Trujillo était un dictateur qui violait et couchait avec n'importe quelle fille ou femme qui lui plaisiat.
Bref.
Les dominicains vivaient dans la peur constante et se voyait souvent trahi par leurs amis ou leurs voisins...

Et pour certains d'entre eux on dit qu'il y a le "fukù". Une sorte de malédiction... La famille d'Oscar n'aurait pas échappé à cette malédiction. Et sur fond historique, on apprend à connaître la famille d'Oscar.

Junot Diaz ne nous livre rien dans l'ordre chronologique. Junot Diaz passe d'un personnage à l'autre et d'une période à l'autre sans trop nous avertir (c'est faux pour les périodes mais c'est l'impression que j'ai eu à chaque début de chapitre).
On ne se perd pas.
On voyage dans le temps.
On comprend comment ils en sont arrivés là.
Ou peut être pas.

Et pendant tout ce temps on espère qu'Oscar aura eu ce qu'il voulait. Même si on sait déjà qu'il va mourir jeune. Pourquoi sinon serait-ce la "brève et merveilleuse vie" ?

Ce roman a gagné le pullitzer. Mérité.
Un roman très intéressant, emprunt d'une sorte d'amour familial parfois tendre et parfois pas du tout. Un roman pas facile du tout. Un roman touchant. Un roman plein de... fukù !!!

Commenter cet article

Nicolas 20/06/2009 19:18

En fait,il n'y a pas vraiment de personnage principal. Il y a Oscar, mais aussi sa soeur et sa mère, le narrateur, et aussi la République dominicaine, comme tu le suggères.

Nicolas 09/06/2009 12:48

J'ai beaucoup aimé ce roman: original, instructif, polyphonique. L'écrivain a beaucoup de talent. Le personnage d'Oscar Wao, qui soi dit en passant, n'est pas vraiment le personnage principal, est très attachant. En revanche, je m'attendais à ce que le concept de "fuku" soit plus développé. A lire en tout cas.

Emeraude 20/06/2009 19:00


qui est pour toi le personnage principal ? La république dominicaine ?


Dominique 05/02/2009 07:54

Un petit message pour toi dans le billet que je pose aujourd'hui sur mon blog -:)))

Emeraude 06/02/2009 20:09


merci mais comme tu pourras le constater dans le billet de jeudi soir, je n'ai pas trop la tête à ça en ce moment.... ça me fait bien plaisir que tu aies pensé
à moi et peut être que dans quelques semaines et quelques mois, je m'y metterai de bon coeur pour répondre à ce tag !:-)


lael 02/02/2009 07:27

un livre totalement inconnu et dont l'idée ne me serait pas venue d'y aller seule! ton billet donne envie de s'y interesser de plus près

Emeraude 03/02/2009 19:03


le livre vient d'être traduit en français, il a gagné le pullitzer.


Karine :) 02/02/2009 01:19

Je n'aurais jamais été attirée par ce livre sans ton billet, je pense... bon, si tu dis que c'est bien et intéressant... je note!!

Emeraude 03/02/2009 19:02


oui, mais ce n'est pas facile !