Dégâts des eaux, Donald Westlake

Publié le par Emeraude

Dortmunder reçoit la visite d'un ancien co-détenu. Un vieil homme de 70 ans, Tom Jimson, qui ne devait jamais sortir de prison... en effet, c'est un homme dangereux. Mais, a priori, il fait confiance à Dortmunder pour l'aider sur un coup et 350 000 dollars sont à la clé. Seulement pour ça, il faut aller déterrer un cercueil dans une petit bourgade au nord de New York. Le seul hic c'est que pendant le temps que Tom a passé un prison, l'état a créer un barrage à l'endroit où il a caché son butin. Il faut donc aller déterrer le cercueil sous l'eau...

Et c'est le début d'une grande aventure dans laquelle seuls Dortmunder et ses fidèles acolytes sont capable de se lancer. On retrouve donc Stan le chauffeur, Andy Kelp le voleur de voiture... mais pour réussir l'exploit il va y avoir besoin de bien plus de monde que cela ! Wally, un petit homme obèse qui ne vit qu'avec son ordinateur (mais c'est merveilleux les ordinateurs!) et Doug, plongeur professionnel, évidemment.

Cette aventure rocambolesque avec nos héros ridicules est au début un vrai régal. Parce que c'est du n'importe quoi. Et c'est ce qu'on aime chez Westlake.
Les personnages en sont d'autant plus attachants.
Et puis il y a tous ces personnages secondaires ou tertiaires même qui appairaissent à quelques reprises mais qui ne sont pas dans le coup.
Il y a plein de personnages tous aussi impressionnant les uns que les autres... parce qu'ils ont soif de vengance depuis 40 ans, qu'ils sont cloîtrés chez eux avec leur ordinateur, parce qu'ils pensent avoir vu un serpent de mer sortir du réservoir, parce qu'ils sont en état de choc après la démonstration que Stan fait d'un 360 en voiture (et vu l'état du jeune homme après, on a beau ne pas avoir bien compris ce qu'a fait la voiture, on sait qu'on ne veut pas le savoir!)

Mais, car il y a un mais, ce polar fait tout de même environ 600 pages et c'est trop... Pourtant, une fois le tout englouti, on comprend que Westlake ne pouvait pas faire autrement. Car ils s'y reprennent à quatre fois pour y arriver... en marchant sous l'eau, en roulant sous l'eau, avec un bateau, puis avec un bateau plus grand... Et qu'au final, s'ils avaient essayer moins que ça, l'ensemble du polar n'aurait pas été aussi bien.

C'est pour ça que j'ai continué jusqu'au bout, en me permettant de faire des pauses en lisant des courts romans ou des romans jeunesse (ce que je ne fais jamais en temps normal : un livre à la fois s'il vous plaît ou sinon, j'abandonne). Sauf que je n'avais pas le coeur à abandonner et j'ai bien fait car la fin se dévore comme le début.

Et finalement, les aventures de Dortmunder, on en redemande ! :-)

Commenter cet article

Karine :) 23/01/2009 19:18

Un autre auteur que je me promets de lire depuis un moment... J'ai bien compris que c'était une série Dortmunder? C'est le numéro quoi, celui-là?? :)

Emeraude 25/01/2009 20:41


y a pas de numéro dans la série Dortmunder. Tu peux les lire dans n'importe quel sens!


Florinette 20/01/2009 12:22

J'ai découvert un aperçu des aventures de Dortmunder avec la novella que Westlake a écrite pour McBain pour son livre "Transgression" et je dois dire que j'avais bien accroché ! :-)

Emeraude 21/01/2009 09:13


Oui, Dortmunder est très attachant ! :-)


amanda 19/01/2009 20:20

très tentée, même si c'est un peu long:)

Emeraude 21/01/2009 09:14


je peux le prêter !


fashion 19/01/2009 18:33

Je l'ai trouvé excellent celui-ci, un des meilleurs de la série!

Emeraude 21/01/2009 09:14


ce n'est que le deuxième que je lis, je vais sûrement en lire bien d'autres :-)


xavier 19/01/2009 17:56

tout à fait d'accord avec cette analyse : roman un peu trop long pour ce qu'il raconte, tout ça pour ça... mais l'idée et la réalisation est excellente. Du grand Dortmunder. Les autres sont sans doute moins épais, ce qui facilite la lecture.
J'ai bien aimé l'article, attention toutefois à ne pas trop en révéler ;)
Merci pour ce blog que je consulte souvent

Emeraude 21/01/2009 09:14


eh bien merci de lire mon blog alors :-)