La place, Annie Ernaux

Publié le par Emeraude


Annie Ernaux nous parle ici de son père. De sa mort, de sa vie. D'elle et de lui.

C'est un roman court et simple. Son père est mort, elle a eu besoin d'en parler, de l'écrire. Peut-être d'essayer de le comprendre, de le connaître, de le chercher au-delà de la mort. Je peux totalement comprendre ce besoin, l'ayant ressenti moi-même à la mort de ma grand-mère. Tout comme le besoin de faire lire au monde ce qu'on a écrit. Pour la personne aimée qui n'est plus là.

Pour moi, cette démarche est normale. Et à chacun sa façon de le faire.

Mais pour ce qui est de la forme de ce court roman, La place, autant être claire, je n'ai pas du tout aimé.
Pourquoi ? A cause du style. De toutes ces phrases sans verbes, ces phrases courtes. Je trouve que ça impose une distance qui empêche toute émotion. Qu'on reste simplement spectateur de la vie de son père et de la façon dont elle s'est éloigné de son monde de commerçant et d'ouvrier. Alors que j'aurai préféré sentir ses émotions à elle. Je les ais lues, je les ai vues, je les aies comprises, je crois, mais je ne les ai pas senties.

Il faut aussi ajouter je crois que j'attendais beaucoup de ce roman et de cette auteure que je n'avais encore jamais lue et dont je n'avais entendu que du bien. Et comme souvent, lorsqu'on s'attend à trop, on est vite déçu.

Je remercie en tout cas Yohan pour le prêt ! Et, comme d'habitude, je ne suis abolument pas contre lire un autre roman de Annie Ernaux, notamment son dernier, Les années, dont je n'ai aussi entendu que du bien...

Commenter cet article

Florinette 11/11/2008 16:29

Il est dans ma PAL et, pour l'instant, je ne suis pas prête de l'en déloger !!

Emeraude 12/11/2008 19:52


il faut quand même aller voir tous les autres billets positifs !


Yohan 11/11/2008 14:05

Je comprends tout à fait tes réserves par rapport à la forme. J'ai été touché par ce roman, et j'ai trouvé que c'était un miracle, atént donné le peu de fioritures qu'il y a dans l'écriture.
Pour les Années, c'est vraiment un roman à savourer. L'entrée peut y etre un peu difficile, mais le roman se dévoile petit à petit et prend son sens au fil des pages. Je pourrais éventuellement te fournir aussi pour celui-là ;-) J'en ai parlé il y a peu.

Emeraude 12/11/2008 19:52


je crois que je ne dirai pas non pour 'les années' ! On verra pour au prochain club des théières!


chiffonnette 08/11/2008 19:41

Noté! Je commence par un autre Annie Ernaux!

Emeraude 10/11/2008 20:29


attention chiff', je suis une des rares avec Fashion à ne pas avoir aimé!


InFolio 08/11/2008 14:17

Un ami qui avait repris ses études et pourtant un lecteur s'acharnait à le lire pour un cours et lui non plus n'aimait pas... Il sera heureux de savoir qu'il n'est pas seul ! Je lui envoie le lien !

Emeraude 10/11/2008 20:29


ravie de faire le bonheur de quelqu'un ;-)


Jules 08/11/2008 01:04

J'ai abandonné Les années... je manquais peut-être de références...

Emeraude 08/11/2008 09:00


je ne sais pas du tout... je ne l'ai pas lu. Mais je sais que les fans de Annie Ernaux, déçus ces dernières années parce qu'elle avait fait, ont tous adoré Les
années...