La part du mort, Yasmina Khadra

Publié le par Emeraude

J'ai déjà lu plusieurs Yasmina Khadra mais c'était là mon premier polar de Yasmina Khadra.
J'aurai pu ne pas aimer. Après tout, un roman et un thriller, c'est très différent.
Et pourtant j'ai retrouvé l'univers de Yasmina Khadra.

Il n'y a rien d'autobiographique dans la part du mort (enfin sûrement un peu mais ce n'est pas le but en tout cas) mais il y a l'Algérie, et il y a la plume de cet auteur qui, inévitablement, me charme.

La part du mort est assez dense et je trouve, assez complexe à résumer.
Le commissaire Llob, qu'on connaît a priori grâce à d'autres polars (mais pas moi vu que c'était mon premier, comme vous l'avez compris) s'ennuie dans son bureau. Un jour, un ami à lui, professeur dans un asile psychiatrique l'appelle pour lui dire qu'un fou interné en prison a eu le droit à la grâce présidentielle et qu'il est dangereux, contrairement à ce qu'on croit.
A partir de là, tout s'imbrique.
Un officier de Llob se retrouve lui-même en prison, accusé d'avoir attenté à la vie d'un éminent de la société, Haj Thobane, vénéré et craint par tous.
Llob veut le sortir de là, persuadé de son innoncene.

Il va se rendre à Sidi Ba, un village qui a connu les massacres de la guerre d'indépendance. Avec une historienne, Soria, ils vont remuer le passé et déterrer les morts pour parvenir à leurs fins...

L'intrigue est dense en soi mais avance pas à pas.
C'est lent mais on tourne les pages avec facilité toujours pour la même raison : la plume de Khadra. A couper le souffle. Il peut décrire des horreurs et en faire une poésie.

J'ai beaucoup aimé le comissaire Llob, bon et honnête, droit et fidèle mais prêt à à casser en quatre le premier qui l'emmerde, que ça soit parce qu'il était du mauvais côté pendant la guerre ou pour une simple réflexion pas bien méchante...
Un héros comme ça, qui se fout de tout le monde, qui n'a de respect pour pas grand monde si ce n'est sa femme et sa patrie, ce n'est pas courant.

En plus de tout cette intrigue dense, de ce personnage hors du commun, de cette écriture extraodinairement belle, Yasmina Khadra dépeint une Algérie au bord d'une guerre civile, pas du tout remise de la guerre d'indépendance. Il dépeint la ville d'Alger sous ses plus belles et sous plus laides coutures.
Le fond historique est très important, évidemment, et rend une note très crédible à toute cette histoire.

Ca donne d'ailleurs très envie d'aller s'intéresser de plus près à la guerre d'Algérie qui pour moi, ne ressemble qu'à des souvenirs de cours d'histoire au lycée.

En bref, une réussite ! Un Yasmina Khadra comme j'aime ! Ce qui est bien, c'est que j'en ai encore trois autres à lire !

Publié dans Yasmina Khadra

Commenter cet article

nath 23/08/2008 15:51

Il est noté, merci... A bientôt !

Emeraude 24/08/2008 11:20


de rien !


Violaine 19/08/2008 16:48

Bonjour,
je cherche à vous joindre à propos d'une opération organisée par le site www.Chez-les-filles.com et une maison d'édition parisienne, pourriez-vous m'écrire à mon adresse violaine@chez-les-filles.com ?
Cordialement, Violaine

BMR 18/08/2008 17:47

Un ancien militaire algérien, Mohammed Moulessehoul, se cache derrière ce pseudo.
L'islam attise les curiosités et cet écrivain prolixe, très à la mode, surfe sur le succès.
Les drames et les crimes d'aujourd'hui ne sont que l'écho des événements pas si lointains qui ont marqué l'affranchissement de l'Algérie. Les héros ont vieilli et se sont compromis, les enfants ont grandi et aspirent à un monde meilleur.
Le passé si terrible évoqué ici ne date que de 1962 et Yasmina Khadra situe son bouquin en 1988 ... juste avant la montée de l'intégrisme islamique et la quasi-guerre civile qui ensanglantera de nouveau le pays.
http://bmr-mam.over-blog.com/article-16316628.html

Emeraude 18/08/2008 19:44


merci pour ces précisions mais ce n'est pas mon premier livre de cet auteur, comme je l'ai dit dans mon billet. Je crois que beaucoup savent qui se cache
derrière ce pseudo féminin et c'est aussi ça qui ajoute cette force...
ceci dit, ton commentaire est très intéressant !


nath 18/08/2008 09:14

J'ai dans ma PAL plusieurs Yasmina Khadra alors pour finioller ma collection sur les romans de cet auteur, je note celui-ci dans mon p'tit carnet... Merci ! Bonne journée. A bientôt !

anjelica 15/08/2008 16:35

Mon homme a lu un autre 'polar' de Khadra qu'il avait aimé. Pour ma part, je n'ai lu que 'l'attentat', un fort souvenir de lecture.

Emeraude 17/08/2008 10:45


ah l'attentat ! c'est avec celui là que j'ai découvert Khadra et comme tu le dis si bien, un fort moment de lecture pour moi aussi!