La mariée mise à nu, Nikki Gemmell

Publié le par Emeraude

Bien que ce roman soit considéré par le livre de poche comme "mieux vaut ne pas le lire si on n'a pas 30 ans", je me suis délectée de ce livre que j'ai avalé à toute vitesse.

La quatrième de couverture dit : "Une femme disparaît, laissant un journal intime qui relate son mariage au quotidien. Pour tous ceux qui la connaissaient, elle incarnait l'épouse parfaite, heureuse et épanouie ; mais son journal révèle frustrations et désirs inassouvis..."
Dit comme ça, je trouve que ça fait un peu cliché, et sans les quelques billets et les quelques discussions sur ce livre, je n'aurai jamais eu envie de le lire.

Et pourtant, je trouve ce "journal" formidable. Parce que cette femme dit effectivement la vérité. Parce qu'elle n'a pas peur d'écrire ce qu'elle veut vraiment. Parce qu'elle se rend compte qu'à 30 ans passé elle n'a toujours pas eu d'orgasme et que ce n'est pas normal.

Ce journal est écrit à la 2è personne du pluriel. Ce qui peut choquer parfois, du moins on peut penser que ça déroutera le lecteur. Au contraire, ça permet de s'identifier et de se dire que toutes les femmes devraient lire ce livre.
Et comme dirait une collègue à moi, et tous les hommes devraient lire ce livre !

Même si je me suis moins reconnue au fur et à mesure que le livre avance (mais c'est normal, je n'ai pas 36 ans, je ne suis pas mariée et donc, je n'ai pas tout ce qu'une "bonne épouse" a dans ce cas), je trouve que ce qu'a fait Nikki Gemmell est osé et surtout réussi.

Merci à Tamara de m'avoir permis de le lire !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ariane 05/06/2008 18:23

Je n'ai pas lu ce livre, donc j'ignore à quel point il ressemble à celui que je vais évoquer, mais ta description me fait penser à Arlington Park, de Rachel Cusk. C'est le quotidien de femmes, de trente-cinq ans environ, dans une banlieue plutôt huppée, quelque part en Angleterre. Des femmes promises autrefois à un avenir brillant, et engluées dans une existence banale, dans des mariages sympathiques, mais tellement mornes, et truffés de mille frustrations quotidiennes qui changent peu à peu la mélancolie en haine... C'est du Desperate Housewives en mille fois plus triste - et c'est magnifiquement écrit et raconté. Ca m'a foutu le bourdon pendant une semaine (j'ai tellement peur du syndrome Sylvia Plath), mais j'ai adoré !
Sinon, j'espère que tout va bien pour toi ?
Bisous !
Ariane

Emeraude 08/06/2008 22:21


j'ai déjà entendu parler de ce livre et je m'avance peut être parce que je ne l'ai pas lu, mais non, je ne pense pas que ça soit la même chose. La mariée mise à
nu c'est très cru quand même... et c'est ça qui m'a plu aussi !


uncoindeblog 22/05/2008 22:13

Entièrement d'accord. Petit plaisir supplémentaire lors de la transgression de l'interdit :))

Emeraude 26/05/2008 10:35


;-)


uncoindeblog 21/05/2008 22:43

Quoi !!! tu as osé lire ce livre interdit au moins de 30 ans !!! Quelle émancipation :))
Bon je vais penser à y jeter un coup d'oeil dès que ma pile me l'autorise lol

Emeraude 22/05/2008 16:44


eh oui !!! les lois sont faites pour être transgressées, non ?? ;-)


florinette 21/05/2008 12:07

J'ai bien envie de le lire surtout que maintenant il figure à la biblio !!

Emeraude 22/05/2008 16:45


tu n'as plus aucune excuse alors! ;-)


chiffonnette 21/05/2008 07:25

Je suis toujours aussi intriguée! Tu me le prêteras?

Emeraude 21/05/2008 08:35


je l'ai prêté à un ami mais dès qu'il me revient, pas de problème! :-)