Hard eight, Janet Evanovich

Publié le par Emeraude

 Charlie Bobine disait très justement il y a peu que cette série était une lecture thérapeutique.
Et comme elle a tout à fait raison et que j'avais du mal à entrer dans le livre que j'avais entamé, je n'ai pas hésité une seconde à passer ce dimanche pluvieux en compagnie de Stéphanie Plum.

Cette fois, c'est Mabel, la voisine de ses parents, qui fait appel à ses services parce que sa petite fille a disparu, avec sa fille d'ailleurs (donc l'arrière petite fille de Mabel).
Entre temps, Stéphanie est chargée par son employeur, son cousin Vinnie, de retrouver deux autres "FTAs".

Eh bien ce n'est pas une grande surprise, mais il n'y a rien de mieux pour vous tenir compagnie en un dimanche pluvieux.

Comme d'habitude, l'intrigue policière ne nous inquiète pas beaucoup mais on retrouve avec plaisirs tous les personnages secondaires, Lula, Mamie Mazure et la soeur de Stéphanie, Valérie, récemment revenue vivre à Trenton avec ses deux filles, dont l'une se prend pour un cheval.
Et bien sûr, on découvre de nouveaux personnages, notamment cet avocat voué à un brillant avenir, Albert Kloughn (prononcé clown)...

Et alors que Stéphanie est suivi par un lapin, les éternels Ranger et Morelli sont présents à chaque scène ou presque.
Ranger est déterminé à finir son "unfinished  business" et comme dirait Miss Plum... omigod !!!!!!!!
Quant à Morelli, il est toujours inquiet pour notre héroïne préférée, dont il est clairement amoureux et si ça ne vous fait pas craquer ça alors, c'est que vous n'êtes pas une femme!

Et j'ai fait mon choix.
Entre Ranger et Morelli on s'entend.
C'est le 8è volet que je lis depuis que Stéphanie est une chasseuse de prime hors pair.
J'ai eu une grande préférence pendant Morelli pendant très longtemps.
Et puis Ranger, ce super héros que même Mamie Mazure aimerait voir nu, dégage une telle aura de sexytude au travers de simples pages de papier que je ne pouvais m'empêcher d'être attirée par lui (and who whouldn't ???)

Mais là, ça y est. Je sais.
En fait, il suffit d'avoir la tendresse et l'amour de Morelli dans le corps et l'aura de super héros de Ranger.
Simple, non ?? ;-)

PS : à nouveau, un grand merci à Fashion de me les prêter. Et un grand merci à ma mère de m'avoir appris à parler anglais parce qu'apparemment, au dela du n°9, aucune traduction n'est prévu (alors que le 14è je crois est prévu pour cet été...)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

so' 13/05/2008 17:47

alalala quel pied cette serie!!
je connais peu de personne qui l'ai lu!!
moi je coupe court à tout debat je prend morelli et ranger!comme ça je n'ai pas de decision cornellienne à prendre!!!mdr

bonne lecture
so

Emeraude 13/05/2008 19:58


tu as raison. Il vaut mieux prendre les deux avec nous! ;-)


Joelle 01/04/2008 09:35

Karine, je n'ai jamais dit que Ranger était décérébré !!!! Mais après avoir connu un bon échantillon de messieurs musclés pas très fûtés, je n'ai plus jamais été attirée par les muscles (même si la personne musclée a un QI très honnête !) et donc forcément, entre Morelli et Ranger, je préfère Morelli !

Marie 01/04/2008 09:01

Si vous voulez du beau mec en littérature noire, il faut lire "Fantômes" et "Nimes-Santiago" de Maïté Bernard. Voilà quelqu'un qui sait dévorer les hommes des yeux! Dans "Fantômes", Lisa, l'héroïne, se marie avec le beau Benoît. Quand elle se réveille de sa nuit de noces, comblée, elle découvre...que le beau Benoît a fait sa valise et qu'il est parti! Sans un mot d'explication! Elle va bien sûr se lancer à sa recherche et en chemin, comme le petit chaperon rouge, rencontrer quelques beaux spécimens de "loups" sur son chemin. Pour ceux qui sont en région parisienne, l'auteur sera au Salon du livre de Neuilly Plaisance ce samedi 5 et dimanche 6 avril. Sinon, en parlant de série policière thérapeuthique, qui est fan comme moi d'Alicia Gimenez Bartlett chez Rivages?
Marie.

uncoindeblog 31/03/2008 22:27

A chaque fois que je lis un billet sur la série, cela me donne envie de la relire. Arghhh trop dur la vie ;-D. Bonne lecture. Et tu as raison, il n'y a rien de mieux par une journée pluvieuse qui te filerait le blues.

Emeraude 31/03/2008 22:50


mais pourquoi trop dure la vie ?? Ranger et/ou Morelli t'accueilleront à bras ouvert, j'en suis sûre! ;-)


Tamara 31/03/2008 14:31

Je lis ton billet en diagonale, vu que je n'ai pas encore attaqué le 6ème... Mais l'enthousiasme transparaît même en diagonale, c'est donc une très bonne nouvelle !

Emeraude 31/03/2008 22:49


disons qu'il n'y a pas de surprise ;)