Tokyo, Mo Hayder

Publié le par Emeraude

Grey débarque à Tokyo sans un sou en poche, ou presque, avec un seul et unique but : trouver un film qui prouve que ce qu'elle a lu dans un livre d'histoire est bel et bien réel, et non le fruit de son imagination.
Elle veut se prouver et prouver aux autres qu'elle n'est pas folle.
Pour cela, elle est déterminée à rencontrer un éminent professeur d'université qui détient un film dans lequel il y aurait la preuve de ces horreurs commises par les Japonais lors de la prise de Nankin en 1937...

Elle va alors faire la rencontre de Jason, qui va lui offrir un toit et un job, dans un club à hôtesses où ses principales clients sont des yakuzas...


J'ai tout de suite appréciée le personnage de Grey, dont on comprend vite les raisons de sa soi-disant folie. J'ai aimé me promener dans les nuits de Tokyo avec ces gratte-ciels avec elle, j'ai aimé l'atmopshère pesante de cette vieille et gigantesque maison délabrée.
J'ai aimé toute l'atmosphère de ce thriller très pesante...
J'ai adoré les personnages secondaires, Madame Strawberry, les soeurs russes, Jason... ils sont si originaux, si sensibles, si horribles (à chacun son qualificatif ;-))
J'ai, au début en tout cas, moins apprécié les pages du journal du professeur, qui nous font revenir dans le temps,  en 1937. Simplement parce que cet homme chinois refuse de croire en toutes ces supersitions et que tout ce côté asiatique si différent de notre occident, cet esprit asiatique qui guérit avec des plantes, tout ce côté là m'a manqué.
Même en me promenant dans le Tokyo de Grey où l'on croise souvent Mickey Rourke et Marylin Monroe, j'ai ressenti le manque de la vie à l'orientale.

Mais ce manque s'est vite évaporé grâce à cette ambiance, à cette atmosphère, à ces horreurs commises, à ce qu'on devine petit à petit...
Surtout quand on sait que ça s'est réellement passé.
Je n'avais aucune idée que les Japonais avaient envahi la Chine quelques années avant la seconde guerre mondiale et avaient ensuite effacé ces faits des manuels scolaires...

Tout est bien dans ce thriller.
Il m'a a appris beaucoup tout en me coupant presque l'appétit tellement c'est... frissonnant...
c'est foisonnant, c'est prenant, c'est excellent... c'est horrible et c'est génial à la fois!

A lire absolument, si vous aimez avoir des frissons dans le dos!


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas 08/07/2009 21:18

oui c'est ma grande spécialité lol. Quelle souffrance ce serait si on était obligés de les terminer!

Nicolas 04/07/2009 18:28

Comme tu le dis c'est horrible, mais j'ai du mal à apprécier un roman qui flirte parfois avec le glauque, voire le malsain. Il y a une complaisance dans cette torture mentale qui m'a beaucoup choqué. C'est dommage car le roman est bien écrit, mais j'ai été contraint de l'abandonner, je n'en pouvais plus.

Emeraude 08/07/2009 20:01


ah pour ma part j'adore !! mais décidemment, tu abandonnes beaucoup les romans apparemment!


Lou 07/04/2008 23:26

Gaëlle me l'a offert dans le cadre du swap noir c'est noir... je ne l'ai pas encore lu mais je m'attends à un très bon polar :)

Emeraude 08/04/2008 08:16


oui, c'est vraiment très bien !


Marie 01/04/2008 09:07

Je n'ai pas autant aimé ce livre qu'Alain mais je suis d'accord avec lui pour citer Romain Slocombe. Lui aussi est (à moitié) anglais, comme Mo Hayder donc, et il écrit sur le Japon mais avec beaucoup plus d'humour qu'elle. Il raconte des choses très noires mais son perosnnage principal, un photographe, est à peu près aussi dégourdi (comme on dit dans mon sud) qu'un héros de Blake Edwards ou Monsieur Hulot. Je vous dis pas le mélange que ça fait face aux yakusa de la mafia tokyoïte!
Personnellement, en thriller, les seuls que j'adore vraiment, c'est ceux de Caryl Férey, "Haka" et "Utu" en Série Noire. D'autres amateurs?
Marie.

Lucile 31/03/2008 12:28

Oups, j'étais l'ingénieure incognito, c'était resté d'un autre blog! Désolée! ^_^

Emeraude 31/03/2008 22:48


c'est pas grave, le lien vers ton blog était un indice suffisant pour te démasquer ;-)