"les 14 qualités que j'attends d'un e-book"

Publié le par Emeraude

Jules nous a parlé en début de semaine du courrier international qui a fait un dossier très intéressant sur le livre numérique.

Je l'avais acheté quelques jours avant son article et je n'irai pas vous dire ce que j'en ai pensé mais certains articles font peur !
Peur pour le futur du livre, non seulement pour ceux qui veulent le vendre, mais aussi pour ceux qui veulent les écrire ! courrier.gif

Ceci dit, un journaliste britannique du magazine The Guardian, Steven Poole, m'a beaucoup fait rire.
Comme dit le courrier international "avec beaucoup d'humour et un peu de mauvaise foi, (Steven Poole) raconte pourquoi il n'est pas encore prêt à adopter le livre électronique"

Et parce que j'ai trouvé ça génial, j'ai voulu partager ça avec vous :

Le journaliste donne donc les 14 qualités qu'il attend d'un e-book, considérant que "lui demander qu'il ait les mêmes fonctionnalités que le livre papier est une exigence somme tout raisonnable"

1. Il disposera d'une source d'énergie inépuisable et n'aura jamais besoin d'être rechargé.

2. Sa lisibilité sera aussi bonne que celle de la page imprimée. (Non, Amazon, vraiment aussi bonne que la page imprimée !)

3. Il devra pouvoir résister à du vin ou à du café renversés, à l'exposition au soleil, à l'eau de mer, et tomber en morceaux tout en rester parfaitement lisible.

4. On devra pouvoir y griffonner des annotations ou des gribouillis dans la marge, au crayon de papier ou au stylo noir à point fibre. (NB : Ecrire dans la marge à l'aide d'un clavier pouce minable n'est pas une solution satisfaisante.)

5. On devra pouvoir en feuilleter les pages afin de se faire un idée rapide du fil argumentatif ou narratif du texte.

6. On devra pouvoir déchirer un coin de page pour y noter son numéro de téléphone (ou celui de quelqu'un d'autre).

7. Le titre de ce que l'on est en train de lire devra apparaître de façon très visible, afin qu'on puisse faire étalage de son érudtion ou de son sens de l'humour dans les cafés et les transports publics.

8. Ce devra être un bel objet, pas un machin hideux (note à l'attention d'Amazon : par pité, la prochaine fois, essayez de débaucher des gens de chez Sony ou Apple)

9. Les livres qu'il contiendra devront continuer à être conçus par des typographes et des graphistes afin de satisfaire notre plaisir esthétique.

10. On devra pouvoir encore prêter des livres ou en donner à ses amis, ou bien en prendre et en abandonner dans ces bibliothèques de cafés de bord de mer alimentées par les clients.

11. On devra pouvoir utiliser l'e-book comme support stable pour rouler une cigarette ou autre gâterie à base de feuilles sans craindre que es débris n'endommagent la carte mère.

12. Lorsqu'on recevra la nouvelle édition mise à jour du dictionnaire dOxford de philosophie, on devrai pouvoir utiliser l'édition précédente pour réhausser l'enceinte gauche de son bureau.

13. L'e-book devra, en outre, faire office de tapette à insectes et de chapeau improvisé. A la plae, posé sur le visage, il fera un parfait pare-soleil.

14. On devra pouvoir lancer violemment un livre débile comme Print is Dead (le texte imprimé est mort) de Jeff Gomez, sans pour autant se priver de la possibilité de lire d'autres livres.

Alors, l'avenir de l'e-book, vous en pensez quoi ??

Publié dans Insolite

Commenter cet article

virginie 22/03/2008 19:56

Je crois que je ne serai plus moi si je n'avais plus mes deux sacs de bouquins pour aller bosser, pleins à craquer, qui tombent, que je rattrappe au dernier moment...
Et puis je sais pas comment feraient les mannequins pour apprendre à marcher droit sans un gros dictionnaire sur la tête!

Emeraude 23/03/2008 16:36


On a tous des bonnes raisons de ne pas accepter l'ebook! :-)


la nymphette 21/03/2008 17:50

Je suis plutôt contre. Maintenant, je pense que les amoureux des livres ocntinueront à en lire. et que les amoureux de la technologie seront pê amenés à la littérature pas l'e-book. Au final, tout se mixera. Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas si longtemps, le livre était un objet très cher...

Emeraude 21/03/2008 23:43


Le problème c'est que les amoureux du livre ne sont pas si nombreux. Et que le livre coûte toujours assez cher. Je connais des libraires qui ont 30% qui
achètent des livres sur price minister!!


chiffonnette 21/03/2008 08:33

J'aodre cette liste!!!! Et je ne veux pas d'un e-book! Im^possible de corner les pages!

Emeraude 21/03/2008 23:37


Mais il faut croire que nous avons tous quelque chose à ajouter à cette liste !


Stéphanie 21/03/2008 04:47

quand tu auras fini de le lire, je veux bien te l'emprunter :)
j'adore ces justifications :))
merci

Emeraude 21/03/2008 08:32



No souci, par contre je vais profiter du vrai week end de 2 jours qui m'attend pour finir de le lire!



loulou 20/03/2008 20:04

il y a quelques années, un de mes livres est
passé avec ma serviette de plage dans la
machine à laver, aujourd'hui quand je le
regarde, je suis tjrs amusée car je ne
l'ai pas jeté...même s'il est dans un
état pitoyable....:(.....alors imaginez
si je dépose dans une machine à laver
un e-book :) :(..
bref vive les livres papier :)

Emeraude 20/03/2008 20:54



J'adore !! Moi, je crois que je l'aurai jeté, ou du moins racheté !