La théorie des nuages, Stéphane Audeguy

Publié le par Emeraude

undefined  Virginie Latour est bibliothécaire. Elle est embauchée par Akira Kumo, célèbre couturier japonais pour classer sa bibliothèque, entièrement consacrée aux nuages.
Akira va alors raconter "la théorie des nuages" à Virginie.
Elle l'écoute et on va suivre avec elle les nuages dans le temps, grâce à Luke Howard, le premier à les avoir classifier, ainsi qu'à Richard Abercombie et Williams S. Williamson...

Je dois dire que pendant la première moitié du livre, je me suis un peu ennuyée. Enfin disons que c'était intéressant mais j'ai eu beaucoup de mal à accrocher parce qu'on passe d'une histoire à l'autre assez rapidement, et si elles s'enchaînent très bien au niveau de la forme et qu'elles sont toutes intéressantes chacune à leur manière, ça m'a empêché de vraiment pouvoir y trouver mon compte.

Et puis à la deuxième moitié du livre, on entre dans l'enfance de Akira, grâce à des lettres qu'il envoie à Virginie, mais on suit surtout Richard Abercombie à travers son tour du monde des nuages et on décrypte ainsi petit à petit, en même temps que Virginie son "protocole" si longtemps plébiscité.

Et alors, grâce à ça, j'ai compris pourquoi mon frère, tout récemment passionné de nuages à qui j'avais prêté ce livre avant de l'avoir lu (chose qui m'arrive très rarement), a trouvé ce roman absolument génial.
Bien que je n'irai pas jusque là, c'est vrai que ce roman est très intéressant et doté en plus d'une écriture que j'ai trouvé réellement admirable.
Ce roman rend les nuages intéressants et en le refermant, j'ai juste envie d'aller fouiller Internet pour déceler le vrai du faux, et aussi pour en apprendre moi même un peu plus sur ces phénomènes qu'on regarde à vrai dire peu.
Je pourrai regarder par la fenêtre me direz vous, levez les yeux et moi aussi les étudier, à ma manière, les photographier, les peindre, les écrire, peu importe, mais voyez-vous, là, il pleut.
Il n'y a donc qu'un épais nuages gris qui recouvre absolument tout le ciel, et ça rend les choses un peu moins intéressantes ;-)

Un roman très intéressant, romancé avec ce qui ressemble fortement à de la passion !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

katell 10/03/2008 12:24

C'est un excellent souvenir de lecture! J'avais passé un très agréable moment en compagnie des nuages et de la passion des personnages!

Emeraude 10/03/2008 21:00

finalement je n'ai pas été aussi enthousiaste que ça, mais depuis que mon frère s'intéresse aux nuages, moi aussi ;-) (enfin à moindre mesure quand même)

Elfe 08/03/2008 08:56

Il est dans ma Pal!! Vivement que je le lise!!

Emeraude 09/03/2008 14:41

yapluka, comme dirait l'autre ;-)

Naina 07/03/2008 18:08

Parfois, les noms choisis pour les personnages de romans me semblent étranges. Là, il s'agit d'un Japonais s'intéressant aux nuages et qui se nomme Kumo, ce qui, en japonais, signifie "nuage".

Jules 05/03/2008 23:21

Je l'ai acheté dans une boutique d'occasion, j'ai fait une bonne affaire, c'est clair!

Monsieur Griffon 04/03/2008 19:56

Je t'ai pris monsieur Paul à la boutique, un jeudi j'ignorais que tu ne travaillais pas le jeudi à ce moment-là.
Il me semble d'ailleurs l'avoir déjà dit à propos du Henri Calet.

Je te conseille et pour rester dans les titres qui font météo. Neige de Maxence Fermine si ce n'est déjà lu, lis-le.
Et si c'est déjà fait, j'en ai pleins en stock des livres à lire.

Emeraude 04/03/2008 23:18

je n'ai pas lu "neige" de maxence Fermine. Mais on m'en a déjà parlé. Mais j'ai suffisamment de livres à lire comme ça, le côté "météo" n'est pas forcément celui qui m'attire le plus!