La passion selon Juette, Clara Dupont-Monod

Publié le par Emeraude

undefined

J'ai lu ce livre dans le cadre du club des Théières du mois de Février dont le thème retenu était "roman historique".
Ayant lu il y a quelques mois déjà une superbe critique chez Chiffonnette, je l'ai offert à ma mère pour Noël et je me suis empressée de le lui emprunter avant qu'elle ne le lise !

Je partais donc, comme dirait Thom, avec un a priori archi-positif. Il faut dire que Chiffonnette en parle vraiment bien!
Et finalement, j'ai été déçue.

Juette est une jeune fille, une enfant même de 13 ans, qui vit au Moyen-Age dans un village en Belgique. Comme c'était souvent le cas à l'époque, elle épouse un homme beaucoup plus âgé qu'elle n'a pas choisi à 13 ans et va se retrouver veuve 5 ans plus tard.
Elle nous raconte son histoire, entrecoupée par le récit d'un moine, son seul et véritable ami qui la suivra jusqu'au bout.

Juette veut se battre pour ses droits en quelques sortes. Elle ne comprend pas ce que son mari lui fait et elle n'aime pas ça, mais elle le fait. Mais quand il meurt, il est en tout autrement.
Elle se pose des tas de questions, sur ce que c'est "être une femme", et sur Dieu aussi.
Quand à ce qu'elle a vécu alors qu'elle était mariée, elle ne veut plus y penser. Elle va donc mener une vie autre, à 18 ans.

En soi, le questionnement de Juette est très intéressant mais je n'ai pas du tout réussi à accrocher à son récit. J'ai cru pendant un jour ou deux que c'est parce que je l'ai lu en étant malade et que je n'arrivais pas à me concentrer.
J'avais l'impression de lire sans rien ingurgiter. De ne faire que lire des mots noirs sur blancs qui ne prenaient aucun sens mis les uns à côté des autres.
J'arrivais cependant plus à accrocher lorsque le moine intervenait. Peut-être un avis extérieur, un avis masculin sur cette Juette qui essaie de se construire en tant que femme au Moyen-Age m'a plus parlé, je ne sais pas.

Mais mon avis général reste une déception. Ce qui arrive souvent quand on s'attend à quelque chose de fort et de beau. L'histoire, l'idée l'est. Mais malheureusement je ne pourrais pas en dire autant du roman.
Ce qui ne m'empêchera pas d'essayer d'autres romans de l'auteure.

Commenter cet article

BelleSahi 23/02/2008 09:29

Les avis sont partagés sur ce livre. Je ne sais pas si j'ai envie de le lire.

Emeraude 24/02/2008 09:54

Si tu n'as pas envie, ne te force pas !

Lucile 21/02/2008 12:44

Ce livre a attiré mon attention plusieurs fois car je l'ai vu en bonne place en librairie mais il ne m'a jamais fait envie... et ton billet conforte mon premier sentiment!
Je passe, donc!

Emeraude 21/02/2008 15:33

Je suis un peu déçue, je l'avais conseillé à pas mal de gens à Noël, rien que sur le billet de Chiffonette!

Valeriane 20/02/2008 21:27

Je suis d'accord, le personnage de Hugues nous paraît finalement plus proche. Je pense que c'est parce que Juette a des réactions très extrêmes et contrastées. En y réfléchissant, je l'ai trouvée très attachante dans ses phases de révolte "positive" (comme enfant quand elle croit aux histoires et se promène nus-pieds) que lorsqu'elle devient un personnage extrêmement sombre. C'est curieux comme elle oscille entre ces deux bords.
Sinon je trouve sa contestation très intéressante, et fascinante par rapport à cette époque ! D'ailleurs de l'époque, j'ai regretté que l'on nous en dise si peu, moi qui suis très intéressée au Moyen-Age ...

praline 18/02/2008 18:51

Hugues est en effet plus attachant que Juette. J'ai aimé le style, l'histoire n'a rien de très palpitant... Pour toi, elle est folle ? ou juste différente ?

Emeraude 18/02/2008 21:34

folle ? sûrement pas ! Différente, probablement pour son époque oui. Mais pour moi c'est normal, car je n'arrive pas à resituer dans le contexte des femmes au moyen âge !

magda 18/02/2008 17:00

Au sujet de ce bouquin, je ne l'ai pas lu et je pense comme Karine...
Bon, c'est pas tout ça : j'ai enfin répondu à ton tag! ;-)

Emeraude 18/02/2008 21:31

cool je vais aller voir ça de suite!