La métamorphose, Kafka

Publié le par Emeraude

undefined Grégor se réveille un matin et se retrouve métamorphosé en insecte.
L'intrigue de ce court récit, ou de cette longue nouvelle, je ne sais pas trop comment l'appeler, est, je pense, connue de tous.

Cela fait d'ailleurs des années que je sais de quoi il s'agit mais pour autant, je ne l'avais jamais lu.
Pourquoi ? Je ne sais pas. Tout le monde m'en disait du bien, tout le monde me disait qu'il fallait absolument le lire, tout le monde me disait que c'était une métaphore absolument géniale.

Ayant lu Le procès, du même auteur l'année dernière et ayant beaucoup aimé, je voulais bien croire tout le monde.

Et puis finalement, j'ai été déçue.
A savoir déjà qu'en réalité, je suis en train de lire La pianiste et que, pour une raison que je vous exposerais peut-être plus tard, j'ai dû faire une pause dans le roman. J'ai voulu rester dans le domaine germanique et je voulais quelque chose de beaucoup plus abordable pour faire cette pause donc j'ai pris Kafka, en lice pour le challenge ABC tour du monde également.

Alors oui, le sujet est intriguant, intéressant mais, comme dirait les anglais, i didn't see what the fuss was all about.
J'ai trouvé sympathique, en effet.
Mais ce n'est pas extraordinaire. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, ce n'est pas la révélation que j'aurai voulu avoir. D'ailleurs je ne sais pas pourquoi je m'attendais à une révélation. Sur qui ? Sur quoi ? Je n'en sais rien.
Mais je m'attendais à une révélation, ça c'est sûr.
Et ne l'ayant pas eu, cette lecture m'a un peu déçue.

Je vais être réaliste aussi. Je suis sûre que si j'étudiais ce livre à l'école, ou que si quelqu'un me le décortiquait dans tous les sens, je comprendrais bien mieux ce que Kafka a voulu dire par La métamorphose.

Je conçois bien que ma critique est un peu décousue et pas forcément très enrichissante mais bon, j'ai fermé le livre en ne sachant vraiment pas quoi dire dessus parce que ma seule impression fut "c'est tout?"
Je crois décidément que je n'aime pas les récits/romans trop courts, et donc les nouvelles par la même occasion...

Enfin bon, qui sait, ça changera peut être un jour!

PS : livre lu donc pour le challenge ABC. Lettre K. Et Kaka était donc Tchèque.
PPS : merci à Thom pour les quelques éclaircissements malgré tout. La prochaine fois, je viendrai te demander un cours bien précis ;-)

Commenter cet article

Eugénie 08/02/2008 14:09

Désolée que tu n'aies pas autant aimé que moi "La Métamorphose" mais c'est vrai que d'en entendre trop parler, ça gâche un peu le plaisir.
"Le Procès" est génial ! Mais j'avoue n'avoir vu que le film d'Orson Welles qui retranscrit néanmoins très bien l'ambiance 'kafkaïenne'.... Je vous le conseille !

fashion victim 05/02/2008 20:52

L'adjectif "kafkaïen" désigne quelque chose de totalement absurde et incompréhensible. On s'en sert souvent pour désigner l'administration. Le tout en référence au "Procès". Et pour "La métamorphose", je vois que Thom a déjà fait un cours... :)))

Emeraude 05/02/2008 21:27

à vrai dire ton cours est beaucoup plus clair et structuré !! Le sujet du cours de Thom était plus sur Kafka lui même, et pas sur la métamorphose. Raison pour laquelle je parle 'd'éclaircissements' ;-)

anjelica 05/02/2008 19:08

J'ai voulu le lire dans le début des années 80 car dans la bouche des gens tout était kafkaïen et je ne l'ai pas fini. Mon esprit trop cartésien n'a pas adhéré ...

Emeraude 05/02/2008 20:33

mais ça veut dire quoi "être kakaïen" ???

Tamara 05/02/2008 18:01

Ben non, je ne connaissais pas l'intrigue de l'histoire, moi ! Et je n'ai jamais lu cet auteur. Mais bon, pourquoi pas ?

Emeraude 05/02/2008 20:32

eh bien dans ce cas là je te conseille plutôt "le procès" mais tu l'auras compris je crois ;-)

Karine 05/02/2008 16:57

Commentaire inutile et pas mal niaiseux: Est-ce que ton premier PS est un acte manqué?? Intéressant de savoir que "Kaka" était Tchèque!!! ;)) Je sais, j'ai pas rapport!!! :)

Emeraude 05/02/2008 20:32

ah je ne sais pas si c'est un acte manqué mais bon, on va laisser ça comme ça, je ne fais pas dans l'auto censure ;-)