La cité des Jarres, Arnaldur Indridason

Publié le par Emeraude

undefined

Un cadavre est retrouvé dans un immeuble à Reykjavik. En apparence, ça a tout l'air d'un meurtre "bête et méchant", typiquement islandais. Sauf pour le message retrouvé écrit sur une feuille A4 et déposé sur la victime...
L'inspecteur Erlendur va se charger de l'enquête et va retrouver à fouiller le passer de la victime pour comprendre le motif du meurtre.

J'avais très hâte de découvrir Indridason pour en avoir entendu beaucoup parler sur les blogs. Je ne dirai pas que j'ai été déçue, loin de là, mais je ne vois pas ce qu'il y a de si génial chez lui.
A vrai dire j'ai passé un très bon moment. C'est assez simple, l'enquête n'est pas si compliquée que ça, la psychologie des personnages n'est pas très poussée mais intéressante (d'ailleurs j'espère en apprendre plus dans les romans suivants parce qu'à vrai dire j'ai bien envie de connaître un peu plus l'inspecteur, ces collègues, les anciens de la police criminelle et surtout la fille de Erlendur, Eva Lind)

Pendant plus de la première moitié du roman, j'ai trouvé certains dialogues assez étranges et pas forcément très clairs. Il y a un personnage nommé Marion Brem qui revient souvent sans qu'on sache vraiment qui est cette personne et ça m'intrigue beaucoup parce que je ne le sais toujours pas. J'ai l'impression qu'au niveau des personnages, beaucoup de choses sont restées en supsens et c'est pour ça que j'espère les retrouver dans plus tard !

Ceci dit, j'ai beaucoup aimé la fin, qui pour moi a redressé la barre de ce policier que j'aurai trouvé sympa mais sans plus sans cette explication.
Je n'en dirai pas plus mais le pourquoi du comment est un sujet qui m'intéresse et je trouve que ça fait ressortir un côté psychologique que, je m'en rends de plus en plus compte, j'apprécie énormément dans le genre policier. (Il faut dire que la psychologie m'a toujours intéressée, voire même fascinée !!)

Je vais donc très probablement lire La femme en vert (dans ma PAL de toute façon, cadeau d'anniversaire de mon frérot :-)) quand j'aurai terminé ce challenge, cela va de soi ;-)
Challenge qui avance fort bien je trouve puisqu'il me reste donc 18 livres à lire en 67 jours !

PS : ce n'est plus une découverte mais livre lu dans le cadre du challenge ABC, lettre I, pays Islande.
PPS : Merci Fashion de me l'avoir prêté !! :-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brume 18/01/2010 19:29


Je viens de le finir hier soir. Un bon polar psychologique, loin de ce que décrivait la 4e de couverture !!


Nanne 30/01/2008 21:01

Je viens de découvrir cet auteur islandais dernièrement ... et j'avoue que j'ai craqué pour ses 3 premiers romans. Je ne les ai pas encore lus pour cause de PAL explosive, mais je ne vais pas tarder à craquer. Sur tous les blogs, les billets sont élogieux o))Cela a de quoi rassurer !!!

Emeraude 31/01/2008 10:00

c'est vrai que ayant le 2è dans ma PAL, j'ai bien envie de continuer aussi !

anjelica 29/01/2008 07:10

J'ai bcp aimé 'la femme en vert' lecture 2007. Ma soeur vient de finir celui ci et elle a bien aimé .

Emeraude 29/01/2008 09:35

j'ai très envie de découvrir la femme en vert aussi !

Lucile 28/01/2008 15:45

Marion Brem, si j'ai bien compris, est la personne qui a formé Erlendur quand il a démarré. C'est une forte tête mais sur la fin de sa carrière à elle ils se sont souvent accrochés jusqu'à ne plus s'adresser la parole. Au moment de l'histoire, elle est à la retraite mais Erlendur est amené à la contacter car elle avait été en charge de l'une des premières affaires... Voilou sur Marion Brem d'après ce que je me rappelle de La cité des jarres... Cela dit, je trouve aussi qu'elle semble revêtir un rôle plus important que cela, plus mystérieux... On en apprendra peut-être plus dans les autres opus?
C'est curieux car personnellement j'ai préféré le début de l'histoire (les deux premiers tiers) car le suspense y était à mon avis mieux maîtrisé. Cela dit, même si je voyais venir la fin de loin, c'est moi aussi le côté psychologique des personnages qui m'a plu dans cette dernière partie... (Au passage, je ne trouve pas que la psychologie d'Erlendur soit limpide : je me suis souvent demandé comment réfléchissait ce gars! lol)

Tamara 28/01/2008 14:48

Ah ?! Sans plus ? Bon, bon... Quant à moi, je note vite fait la venue d'Arnaldur à Paris... dommage que ce soit si tôt... 18h00, pff ! et les gens qui bossent, alors ?! ;-)