La véritable histoire de mon père, Nicolas Cauchy

Publié le par Emeraude

undefined

Après l'enthousiasme de Caro[line], et après avoir entendu parler de Nicolas Cauchy a plusieurs reprises, il fallait bien que je découvre cet auteur, qui a quand même le titre de co-chouchou au côté de David Foenkinos !

C'est avec plaisir, donc, que j'ai emprunté le premier roman de Nicolas Cauchy, la véritable histoire de mon père, à Caro[line]

La 4è de couverture nous dit que "Simon fuit dans la nuit au volant d'une Porsche volée. Sur la banquette arrière, le corps de son enfant. Longtemps prisonnier de ses mensonges, Simon doit aujourd'hui regarder la vérité en face.(...)"

Si j'ai lu ce roman d'une traite, s'il y a effectivement une certaine force dedans, si le sujet est tabou, s'il y a plein de psychanalyse (selon moi), dans ce roman, je n'ai pas pour autant été touchée.
J'ai bien aimé le fait que ça soit écrit à la deuxième personne du pluriel. Le "vous" incessant donne justement cet aspect de recul. A la fois, c'est peut être ça qui m'a empêché de ressentir quelque chose face à ce père.

En fait je crois que l'aspect psy est trop présent pour que je puisse être compatissante. J'ai détesté le personnage de Simon, qui pourtant déborde d'amour.
Pourtant, c'est un bon roman, ça, je ne peux pas le nier.
Mais j'ai juste été incapable de ressentir quoi que ce soit face à ce qu'il s'y passe, face aux sentiments des personnages, face aux réactions.

Sauf à la fin. Dans le tout dernier chapitre.
J'ai aimé cette fin, sans quoi, je crois que je n'aurai pas du tout aimé le livre. Tout en donnant une explication censée à ce qui paraît en premier lieu incompréhensible, ça donne une touche beaucoup plus humaine à l'atmosphère du livre en général.

Je ne suis donc pas aussi enthousiaste que Caro[line] mais je ne suis pas déçue non plus de cette première expérience avec l'auteur. J'essaierai donc à nouveau !

PS : le post-it dit que après moi il faut le prêter à Amanda et à Stéphanie. Stéphanie, on se voit avant que je ne vois Amanda, donc c'est toi qui le récupère :-)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

goelen 17/01/2008 09:55

je viens de lire le billet de stéphanie et malgré tes reproches (mais bon tu ne regrettes pas non plus de l'avoir lu) j'ai bien envie de le lire. J'aime beaucoup les romans noirs...

Emeraude 17/01/2008 20:29

Mais je ne regrette jamais d'avoir lu un livre ! Et c'est vrai que je n'ai pas été autant touchée que Stéphanie ou Caro[line] ou d'autres encore par ce roman, mais j'ai bien aimé quand même. J'essaierai son 2è roman, plus tard !

Stephanie 14/01/2008 21:34

désolée, il va falloir attendre un tout petit peu, j'ai pas mal de critiques à poster de retard :)
le gateau café café et ensuite celle-ci :)

Emeraude 15/01/2008 08:15

J'attendrai, j'attendrai ;-)

Stephanie 13/01/2008 21:36

Je viens de le finir et j'ai aimé
C'est marrant car dans ma critique, je fais un parallèle avec le livre de Solenn Colleter que tu n'as pas aimé également :)
Ma comparaison n'est pas être pas sans fondements!

Emeraude 13/01/2008 21:59

je  vais vite aller voir si ta critique est déjà en ligne pour savoir de quel parallèle il s'agit ! tu m'intrigues là ;-)

cinderela 13/01/2008 19:06

Coucou Emeraude !
Je suis un peu en reatrd pour les voeux... désolée mais la semaine a été longue !

Donc voici ce que ça donne :
Je te souhaite une bonne et heureuse année
Et si ton chat fait encore pipi sur le canapé
Qu'un arlequin noir & blanc t'accompagne à venise
Où tu pourras te détendre ou déguster un chocolat à ta guise.
Bises

Emeraude 13/01/2008 20:42

On a jusqu'à fin janvier pour présenter ses voeux :-)

Flo 13/01/2008 13:43

Totally H.S. : j'ai vu dans ta colonne de gauche le mini-livre offert par Delphine ;) Quelle riche idée !! Je l'ai aussi mais je crois que c'est ma mère qui me l'avait offert car notre ancienne chatte était assez caractérielle ;)

Emeraude 13/01/2008 14:10

Très drôle ce petit livre n'est ce pas ? j'adore la bouille du chat dessus !