Saga, Tonino Benacquista

Publié le par Emeraude

undefined
Louis, Jérôme, Mathilde et Marco vont se retrouver un jour dans un bureau. Ils ne se connaissent pas du tout. Ensemble, ils vont devoir écrire 80 épisodes d'une série télé qui passera entre 4h et 5h du matin.
"Faites n'importe quoi" leur dit le patron qui pour cela, les paiera des clopinettes.
La série va s'appeler "Saga" parce que c'est passe-partout. Et Saga va connaître un succès inattendu.

J'ai passé un très bon moment avec ces quatre personnages et avec les personnages qu'eux mêmes ont crées. J'ai tout aimé je crois dans ces 400 pages.
Le lien d'amitié qui se lient entre des personnes qui n'ont a priori rien à voir. J'ai aimé chacun de ses personnages. Ils ont tous leur côté un peu extraodinaire qui les rend si attachants.
J'ai aimé me retrouver devant Saga, d'abord à 4h du matin et puis au fur et à mesure le jeudi soir, en prime time. J'ai aimé le regard porté sur ce l'effet que les fictions peuvent avoir sur la réalité.
J'ai aimé le côté "écrivain" qui est dépassé par sa création.
J'ai aimé le côté un peu loufoque... loufoque parce que Saga c'est d'abord "n'importe quoi".

Pour un peu, je regrettais presque de ne pas avoir de télé :-) Mais si j'avais eu la télé, je n'aurai pas passé ma journée en compagnie de Louis, Jérôme et son frère Tristan, de Mathilde et de Marco follement amoureux de Charlotte. Je n'aurai pas pu rencontré Oona, la femme parfaite. Je n'aurai pas pu être presque émerveillée de voir tout ce qu'on peut faire quand on est simple scénariste.
Ce que fait Tonino Benacquista finalement. C'est lui qui a crée tous ces personnages qui créent à nouveau des personnages auxquels dix-neuf millions de personnes vont s'identifier.

L'effet Saga, la série, m'a rappelé les jeudi soir où, en famille, on se retrouvait sur le canapé pour un épisode de Friends. Comme les dix-neuf millions de téléspectateurs de saga, on s'identifiait aux 6 personnages de Friends. On riait, on pleurait, et on priait pour que Ross et Rachel se mettent enfin ensemble.
Pour ça, je crois que j'ai compris ce qu'a voulu nous dire Benacquista ici.

Saga le livre, me donne une impression de douceur. Parce qu'il y règne un climat d'amitié, une amitié partie de ces choses partagées pendant un temps donné, dans un espace clos, et qui, malgré les dix-neuf millions de téléspectateurs, malgré les acteurs, les producteurs, les techniciens, les cameramen, n'est l'oeuvre que de quatre personnes.

Pour moi, c'est donc avant tout une belle histoire d'amitié qui m'a chaudement tenue compagnie en ce jour de Noël.
Et je vous le conseille bien sûr parce qu'il y a plein de choses dans ce roman que je ne dis pas ici, j'en suis sûre!

PS : Merci Stéphanie de me l'avoir prêté !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

robin 29/11/2009 19:31


comment l histoire se finit pour chaque personnage stp


Vincenzo 02/04/2009 19:54

Beau commentaire
pour un roman magnifique

Amicalement Votre
vincenzo

Emeraude 05/04/2009 22:18


Merci Vincenzo


Lucile 29/02/2008 17:21

Après lecture comparée de ton billet et de celui d'Amanda, je vais le noter, ça m'intrigue assez cette histoire! Bon week-end Emeraude!

Emeraude 01/03/2008 08:09

oui, lis le !! je l'ai conseillé à une cliente hier du coup ;-)

Eugénie 06/01/2008 19:14

Ce fut mon premier Benacquista. Et j'ai beaucoup aimé. Parfois, je pense à "Plus belle la vie" (série ringarde devenue très populaire!).

Emeraude 06/01/2008 19:39

Je n'ai jamais regardé plus belle la vie (pas faute d'en avoir entendu parler bien sûr!) mais comme je n'ai pas la télé... je préfère lire les saga de Tonino Benacquista ;-)

Pierre 29/12/2007 20:22

Bonjour,
je te souhaite de bonnes et agréables fêtes de fin d'année avec ceux que tu aimes et qui t'aiment. J'espère que 2008 sera pour toi une année riche en émotion, que tu connaitras la santé mais aussi la réussite, enfin que ton blog continura à nous réjouir que tu auras la visite fidèle de nombreux lecteurs.

Emeraude 29/12/2007 23:32

Merci beaucoup Pierre pour tous ces voeux ! Pour le blog, ne t'en fais pas, je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin ;-)