L'imposture des mots, Yasmina Khadra

Publié le par Emeraude

imposture-des-mots.jpg J'ai découvert Yasmina Khadra avec L'attentat, un de mes coups de coeur de l'année. J'ai donc continué la découverte de cet auteur, à lire absolument, avec Les hirondelles de Kaboul, Cousine K, et L'écrivain

C'est donc tout naturellement que j'ai d'autres Yasmina Khadra en attente de lecture. (Les sirènes de Bagdad m'attendent depuis - trop - longtemps !)


Dans L'imposture des mots, on retrouve Yasmina Khadra et Mohammed Moulessehoul, venus à Paris avec leur famille, faire la promotion du livre de Khadra, répondre aux questions des journalistes sur l'officier Moulessehoul et ses prises de position par rapport à la guerre en Algérie...

Je dois avouer que pour une fois, je n'ai pas été emballée plus que ça.
Si l'écriture reste tout aussi particulière, si j'ai beaucoup apprécié la rencontre entre Yasmina Khadra et ses propres personnages, si j'ai été prise par les dialogues et les bagarres entre Yasmina Khadra et Mohammed Moulessehoul, je n'ai pas vraiment réussi à entrer dans leur problématique.

Le sujet est intéressant, même si souvent traité chez les écrivains : c'est quoi être écrivain ? Que devient Mohammed devant Yasmina ?

On suit Yasmina Khadra pendant 10 jours en France, dans son hôtel, puis avec sa femme et ses enfants. On le voit se réveillant brusquement en pleine nuit pour retrouver les personnages de ces romans précédents dans son salon.

C'est une idée sympa mais qu'on trouve souvent, je trouve, chez les écrivains. Ici, Khadra nous explique qui est ce personnage, dans quel livre il apparaît et quel genre de personnage il est. Je trouve ça dommage (mais cependant utile quand on n'a pas lu tous les livres de l'auteur!) parce que justement trop... cartésien. Il estime que peut être, tout le monde n'a pas lu ses livres et donc ne saura situé cette personne qui apparaît soudainement et qui a semble avoir une vie en dehors de son roman initial (chose qui me plaît en soi!)

Pour un roman qui met en scène cet aspect un peu extraordinaire, il y a un contraste trop fort avec le réel.
Je crois que c'est surtout ça qui m'a gênée. Je n'ai pas réussi à apprécier ce roman autant que les autres alors que la mise en forme est plutôt originale.

Ce qui ne m'empêchera pas de continuer ma découverte de l'auteur, et pourquoi pas avec ses polars ? ;-)

Publié dans Yasmina Khadra

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

boughania karima 04/03/2010 22:37


je n'ai pa aimé ce roman malgré son originalité de sa mise en forme parcequi'il revele en moi le coté obscure mon neveu dechiqueté le tier de sa jambe gauche et avachi de partoutds la bonbe de sidi
ali mostaganem le1111994


Amina 11/05/2008 17:52

Quand j'ai découvert Yasmina Khadra, je suis tombée amoureuse tout de suite, le premier livre que j'ai lu c'est : A quoi rêvent les loups après les agneaux du seigneur et l'attentat, qui est formidable, je suis en train de lire L'imposture des mots après avoir lu l'écrivain, je pense lire toute son oeuvre, mais j'ai des difficultés à trouver tous ses livresen Espagne, je ne trouve que ceux publiés chez Pocket ou Julliard à la Fnac. Je le recommande à tous mes amis, qui viennent aussi de le découvrir et il y en a ceux qui en raffollent litéralement.

Emeraude 11/05/2008 22:18


je suis bien d'accord avec toi !! Yasmina Khadra vaut vraiment le détour ! Je n'ai encore jamais lu ces polars mais je ne demande que ça. Ils devraient sortir
une édition chez folio policier où ils regrouperont 4 de ces polars en un seul volume (comme les 4 romans noirs de Benacquista). J'ai hâte, c'est sûr que je me l'offre dès qu'il sort
!


Joelle 29/12/2007 18:25

Bon alors, je passe mon tour sur celui-là ... il faut d'abord que je lise "L'attentat" !

patch 29/12/2007 11:19

Il est vrai que ce livre n'est pas un de ses meilleurs en soi par l'histoire, mais certainement par la façon dont il est écrit...Cette façon qu'il a de jouer avec la langue française, avec les mots est tout simplement génial...

Emeraude 29/12/2007 23:28

Il a toujours une superbe plume, là dessus, on est d'accord ! :-)

Nanne 21/12/2007 21:53

J'ai découvert Yasmina Khadra par ses romans policiers et son commissaire Llob. Ils sont à lire absolument, car ils respirent le vécu de cet auteur dans une Algérie gangrénée par la corruption, la violence intégriste et le désespoir de sa population. Il faut lire aussi "L'écrivain", autobiographique, et "A quoi rêvent les loups ?" sur la société algérienne.