Hors Jeu, Bertrand Guillot

Publié le par Emeraude

images.jpg Si je n'avais pas lu les avis de Fashion, de Caro-Crochet, de Stéphanie et de tant d'autres, je crois que je n'aurai jamais lu ce livre.
Le résumé ne m'attirait pas du tout.
Jean-Victor est un jeune diplômé sur les marches de l'ascension sociale, un vrai Dominant, jusqu'à ce que Ben Laden envoie un avion en plein fouet d'Eurocom, société qui lui promettait un vrai parcours de Dominant.
Il se retrouve alors dans le clan des Dominés mais va tout faire pour revenir  chez les Dominants, jusqu'à parier de gagner un jeu télévisé.

Je ne lis pas ce genre de livres d'habitude.
Je n'avais retenu que "jeu télévisé" et très honnêtement, je n'y voyais pas l'intérêt.

Et bien J'ai été agréablement surprise. En plus, il ne s'agit de loin pas que d'un jeu télévisé!
J'ai beaucoup ri, j'ai aimé les notes en bas de page et les renvois aux Annexes. J'ai même trouvé ça dommage qu'il n'y en ait pas un peu plus !

Au début j'ai eu dû mal à accrocher parce que cet univers n'a rien à voir avec moi, il y avait trop de rapports avec les jeux virtuels de foot et de rugby auxquels je ne connais absolument rien. C'était trop masculin, trop jeune diplômés en costard et attaché case, trop monde de la pub, trop grandes entreprises qui ne font que de l'abstrait.

Et finalement, tout a coulé de source.
J'ai aimé me retrouver dans les coulisses d'un jeu télévisé et j'ai même senti mon pouls s'accélérer à certains moments, prise de passion par les aventures de Jean-Victor. Surtout celles qui sont autres que La Cible.

Je ferme ce livre pleine d'espoir que Bertrand nous en offre un autre bientôt.
Je ferme ce livre triste de quitter ce monde à part et pourtant si proche.

C'est étrange, parfois on a envie de dire plein de bonnes choses mais rien ne vient !
Alors je vais me contenter de dire ça que ce premier roman contient donc plein de bonnes choses, une bonne dose d'humour, une certaine ironie qui nous permettent à nous, jeunes encore au début de notre vie active, de porter un autre regard sur l'ascenseur social que nous sommes censés (ou pas) emprunter.

Et Merci à Fashion de me l'avoir prêté!
D'ailleurs, je suis jalouse de ta dédicace ;-)
Et même sans dédicace, j'aurai vénéré ce beau livre tout rouge :-)

PS : en prime, 3 questions à Bertrand Guillot et le blog de l'auteur.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amandine 14/07/2009 18:15

Coucou Bella!!!
Je viens de (enfin) terminer ce roman, et vu ton commentaire je n'ai rien a ajouter!!
J'ai passé une journée magnifique au bord de la mer à déguster ce livre.
Alors un grand MERCI à toi de me l'avoir fait découvrir!!!!

Emeraude 14/07/2009 18:19


je t'en prie :-) mais ce n'est pas à moi qui faut dire ça ! ;-)


Rémy 16/09/2007 12:26

Merci pour cet avis sur ce livre de Bertrand Guillot, j'ai lu les premières pages, et comme toi je me suis posé des questions quant au sujet qui me semblait un peu fantasque et finalement banal...Mais c'est à priori un bon choix si j'ai bien compris.
Bien à toi

Emeraude 16/09/2007 20:01

D'après moi oui, tu peux continuer sur ta lancée ! en espèrant que ça te plaira :-)

fashion victim 10/09/2007 09:46

Ravie qu'il t'ait plu!!

Emeraude 10/09/2007 17:53

:-)

Florinette 09/09/2007 12:01

Pour les mêmes raisons que toi j'hésitais à lire ce livre, mais ton article commence à me faire changer d'avis, je vais donc le noter sur ma LAL et je verrais bien... ;-)

Emeraude 09/09/2007 12:47

Pour le moment, il n'y a eu que des avis positifs (je crois). Et sincèrement, ça vaut le coup d'essayer, je n'ai vraiment pas été déçue et j'espère que ça sera le cas pour toi aussi!

Stephanie 08/09/2007 22:06

et un avis positif de plus :)

Emeraude 09/09/2007 01:45

ça en fait combien ?? ;-)