Les Ames grises, Philippe Claudel

Publié le par Emeraude

51MPNT2FKGL.-SS500-.jpg
Je vous avouerai tout de suite que je ne sais pas comment résumer ce roman.
Je me contenterai de dire que c'est l'histoire de la Vie et de la Mort.

J'avais lu il y a déjà quelque temps La petite fille de monsieur Linh de Philippe Claudel et j'avais vraiment beaucoup aimé.
Je n'irai pas jusqu'à dire que je n'ai pas aimé Les Ames grises mais pour autant ce livre m'a dérangé...

Déjà, après avoir lu une bonne cinquantaine de pages, je me suis endormie ! Et je me suis endormie vraiment parce que j'avais ce sentiment d'ennui.
Les mots étaient beaux, la forme était poétique mais je n'arrivais pas à aller plus loin que la plume de Claudel, que je trouve vraiment très belle, au risque de me répéter.

Si j'ai aimé quelque chose dans ce livre, c'est bien le style de l'auteur, qui me rappelle quelques vagues souvenir de La petite fille de monsieur Linh.

Pour en revenir à l'histoire en elle-même, après avoir dormi un peu, je me suis plongée dans l'histoire avec une certaine passion mais toujours le sentiment que rien ne se passait et que je tournais les pages tout en restant dans le vide.
Le narrateur nous parle sans cesse de L'Affaire, et même si on sait quelle est cette affaire, j'ai eu l'impression d'être dans le flou tout au long du roman.
Pour ceux qui l'ont lu, vous allez peut-être me dire "c'est normal!". Je comprends l'effet, peut-être, que Claudel a voulu faire avec ce flou que représente le gris de nos âmes.
Mais j'étais dans le flou à cause des allées et venues que le narrateur fait dans le temps, de tous les noms des gens dont il parle, même sur deux lignes, alors qu'on ne connaît pas son nom à lui.
J'étais dans le flou parce que pour parler d'une seule "affaire", il raconte la vie de tout un village.

Je crois que j'ai bien aimé ce roman parce que le style de l'auteur me plaît.
Je crois que j'ai bien aimé ce roman parce que je pense que ce qu'il a voulu nous dire est quelque chose de fort au sujet de la vie, de la mort, de l'amour, de la méchanceté, de l'amitié aussi un peu.
Et pourtant, uniquement à cause de la façon dont le roman est construit, je ne peux pas dire que j'ai aimé ce livre.

J'aurai pu abandonner ce livre avant la fin. Parce que je savais que la fin ne m'apporterait aucune réponse réelle.
J'ai failli d'ailleurs m'arrêter, sachant pertinnemment que ça ne mènerait nul part. Que tout n'était que vide, un vide "gris" bien sûr!
Pourtant j'ai continué parce qu'à certains moments, j'étais captivée.
Et même si son narrateur me paraissait parfois enfantin dans ses propos (le "mystère et boule de gomme" m'a un peu choquée), je trouve que l'auteur a réussi à faire de ce roman un vrai poème.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hannibal le lecteur 29/07/2009 15:39

Superbe roman.
Je le conseille vivement.

Nanne 18/09/2007 19:46

C'est bizarre ce que tu écris sur ce livre de Philippe Claudel. Il faudrait peut-être que tu vois le film qui est superbe. Cela te réconcilerait avec cet ouvrage. Mais l'histoire des "Ames grises" rappelle beaucoup celle de son dernier livre, "Le rapport Brodeck". Je ne sais pas si je peux te le conseiller, mais à ce que l'on dit, c'est un chef d'oeuvre du genre. Il est en course pour le Goncourt 2007.

Cécile de Qd9 12/09/2007 13:06

Contrairement à Aude, j'ai aimé ce livre sans réserves. Je peux même dire que je l'ai adoré. C'est sans doute ma lecture préférée de 2007 avec "la douceur des hommes" de Simonetta Greggio. C'et d'ailleurs un des 5 livres que j'ai apporté lors du dîner "livres échanges" d'hier soir. C'est mon amie Laurence qui l'a récupéré et j'espère qu'elle l'aimera.

Emeraude 12/09/2007 21:01

Oui, je l'ai vu passé en effet :-) Je crois que beaucoup ont aimé ce livre. Pour moi, c'était trop gris

anjelica 08/09/2007 22:13

Comme toi j'ai largement préféré 'La petite fille...' et d'ailleurs si je ne l'avais pas lu avant j'aurais peut être abondonner 'les âmes grises' en cours de route !

Emeraude 09/09/2007 01:46

Je suis un peu rassurée de voir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir accroché autant qu'avec "la petite fille...". Quelqu'un (je ne sais plus qui et je ne lui en voudrai pas) m'avait promis un très bon et beau moment avec ces âmes grises alors que, comme je disais à Isil, avec le recul j'ai aimé mais j'ai tout de même eu ce sentiment d'ennui!

Isil 08/09/2007 13:59

Mon sentiment à la lecture de ce livre a été celui d'un ennui profond. Tout y est gris. Et trop de gris tue le gris!

Emeraude 09/09/2007 01:44

Je crois qu'avec du recul, j'ai plutôt aimé. Mais je comprends tout à fait ce que tu dis, la preuve en est que je me suis endormie ;-)