Une nouvelle vie...

Publié le par Emeraude

lh-new-beginning.jpgEh bien voilà, ça y est.
J'ai terminé de travailler la nuit.
Je n'aurai plus d'anecdote noctambule, étrange et amusante à raconter.

Je n'aurai plus deux ou trois heures devant moi sans rien à faire à part lire.

Je ne travaillerais plus quand les autres dorment ou font la fête. Je travaillerais en même temps que tout le monde. Et ce, à partir de demain.

Evidemment, je flippe!
Peur de quoi me direz-vous ?
Du changement bien sûr. De la nouveauté, de l'inconnu. Mais aussi d'avoir une vie "normale". De pouvoir dire dès le 11 août "oui, le 11 septembre je suis libre pour un dîner livres-échange" parce que mes horaires seront, à partir du 30 août, basiques.

Je vous rassure, bien qu'incapable de réaliser ce qui m'arrive (je sors de ma dernière nuit de boulot, j'ai l'impression que je vais y retourner dans 4 jours, comme d'habitude...)  je suis très contente de ce changement.
Je vais apprendre des nouvelles choses professionllement parlant et je sais que je vais pouvoir m'épanouir plus facilement dans ma vie personnelle.
Bon, je ne pourrais plus lire au boulot mais je ne travaillerai pas 24h sur 24h non plus! :-)

Pour me faire plaisir, je vais tout de même vous raconter une dernière anecdote.

L'été, à Paris, la clientèle se fait rare.
Les seuls qui remplissent l'hôtel sont les arabes.
Et, bien que loin d'être raciste, je peux vous assurer, et tout le monde vous l'accordera, les arabes sont la clientèle la plus difficile, la plus exigeante et autant appeler un chat un chat, la plus chiante du monde.
Déjà, ils vivent la nuit (c'est bien pour moi ça!). Ils sortent, rentrent, appellent la réception, veulent quelque chose à manger qui n'est pas sur la carte. Ils ne parlent pas souvent très bien anglais.
Ils sont en général riches (vaut mieux pour aller dans des étoiles 4*) mais négocient toujours les tarifs au plus bas. Et ils restent très longtemps. S'ils ont un séjour de 8 nuits prévu, on peut être sûr qu'ils vont rester plus (ça peut aller jusqu'à 2 mois, voire plus...)
Ils sont bruyants (la nuit en plus...) et ils pensent que tout leur est dû.
Comme ils sont riches, ils ont ches chauffeurs, des bagagistes, des gens que je ne sais comment appeler qui nous parlent pour eux.
Les chambres ne les satisfont jamais... bref, j'en passe.
Mais, j'insite pour dire qu'ils sont riches (raison pour laquelle ils sont exigeants).

Et quand un prince arabe dont j'ignore encore le nom aujourd'hui bien que j'ai fait la photocopie de son passeport, arrive à l'hôtel, il faut l'accueillir, l'accompagner, lui promettre que demain il aura une des plus belles suites de l'hôtel.
Et moi, petite comme je suis, je m'enquéris de cette tâche en prenant l'ascenseur avec le prince, deux autres personnes qui ont des petites chambres juste à côté du prince et son "interlocuteur" (qui lui a trois téléphones portables, le kit main libre toujours à l'oreille, parle français, arabe et anglais)
J'essaie de leur expliquer, de leur présenter l'hôtel, d'être souriante et gentille mais ça fuse des sons arabes partout et je me sens réellement inutile.

On arrive dans la chambre, le prince pose sa valise, fait un tour, regarde, me demande s'il doit  bien avoir une suite demain...
Oui, c'est prévu, une belle suite executive...

Je suis là, debout au milieu de la chambre, expliquant où se trouve les deux autres chambres (2 et 4 portes plus loin...). Le prince sort son portefeuille et passe de billet en billet jusqu'à ce qu'il trouve ce qui lui convient.
Un billet vert.
Il me le tend avec un "thank you".

Je lui retourne son merci, range le billet dans ma poche, sort de la chambre pour accompagner les autres jusqu'à leur porte, répétant pour la énième fois à "l'interlocuteur" que oui, c'est prévu que le prince déloge dans la suite demain. (Cependant j'insiste : demain après-midi... premièrement, le check-out est à midi et ce que je ne dis pas c'est que dans la suite qu'on lui a prévu, il y a déjà une star qui a 1h du matin n'est pas encore rentré de son concert donc qu'à coup sûr, à 12h, elle ne sera pas partie...)

Et j'attends d'être seule dans l'ascenseur pour sourire....
J'aurai pu sauter de joie aussi en ressortant le billet de ma poche et l'embrassant mais bon... on est pas dans un film non plus!

Ca doit faire 4 ou 5 mois que je n'ai pas touché un pourboire. Et en général, quand on accompagne les clients en chambre, ils ne nous donnent jamais plus de 5 euros.
Alors là... pfff... 100 euros!!!
Le pied, non ?
Ah oui, la clientèle arabe est exigeante, mais riche disais-je...

Donc, bien sûr, 100 euros, pour quoi ?
Faire un cadeau à mes parents ? (sans raison aucune, juste pour faire plaisir)
Mettre un peu de sous de côté ? mes virements réguliers sur un compte épargne s'en chargent.

Acheter des livres peut-être ??
Mais oui tiens, si je n'achète que des livres de poche, je peux facilement avoir 10, 15 livres!

Alors 100 euros moins 15 (japonais livré à 1h du mat) = LIVRES !!!!!!!!!!!!!!

Comme je dis souvent, il y a des avantages et des inconvénients à tout ;-)

Je ne vous dirai plus jamais bonne journée quand je partirai me coucher à 9h du matin maintenant. Je n'aurai plus jamais non plus 100 euros de pourboire mais je crois que je serai vraiment plus heureuse dans ma vie de tous les jours!
Et puis mes anecdotes de noctambule resteront des bons souvenirs...

Publié dans De tout et de rien

Commenter cet article

anjelica 03/09/2007 10:04

Bon courage pour ces changements de rythme. Il faut laisser le temps au temps ...

Emeraude 03/09/2007 18:08

Merci Anjelica :-) Le début de la semaine me paraît pour le moment fatiguant mais correct :-)

anjelica 02/09/2007 17:43

Alors au bout de quelques jours cela fait quoi de changer de rythme de vie ?

Emeraude 02/09/2007 18:11

Pour le moment, ça ne fait que me donner mal à la tête... J'attends de voir le week-end prochain, quand j'aurai travaillé 5 jours d'affilée. Comme je faisais des nuits de 12h ça ne m'est pas arrivé depuis octobre de travailler 5 jours de suite!!

boo 31/08/2007 09:05

Bonne route dans ta nouvelle vie !

Emeraude 31/08/2007 18:07

Merci Boo!

Jules 30/08/2007 01:40

Bon je vais voir si mon prince arabe (mon mari tunisien) n'aurait pas 100 euros pour moi!! :) Pour poursuivre l'anecdote, mon beau-père a une boutique de souvenirs dans un hôtel et quand les arabes riches débarquent avec leur clic ils monopolisent tout l'hôtel pendant des semaines... donc mon beau-père se retrouve avec une boutique vide pendant tout ce temps!! Il n'y a que le chien de la famille qui en bénificie parce que mon beau-père lui ramène les restes des festins arabes!! Bonne chance dans tes nouvelles fonctions!

Emeraude 30/08/2007 18:58

Ca m'en rappelle des choses :-)Mais je n'en retiens qu'une de ton anecdote : ton beau père travaille dans un hôtel... au Québec ou en Tunisie ? Si c'est la première solution, ça m'intéresse ;-)

michel 29/08/2007 20:58

Le billet vert pour moi c'est un dollar. pendant 10 lignes il y a eu confusion...
Bonne chance dans ta nouvelle vie. avec malheureusement moins de temps de lecture. Mais j'espère beaucoup de plus

Emeraude 30/08/2007 18:56

C'est vrai, je peux comprendre la confusion. Mais tu me l'accorderas, 100euros, c'est un billet vert :-) Merci pour ton petit mot, j'ai entamé ma première journée et pour le moment, tout va bien :-)