La vie devant soi, Romain Gary

Publié le par Emeraude

image-16147666.jpg  C'est une belle histoire émouvante que nous raconte là Momo.

Momo vite chez Mme Rosa, une vieille femme juive qui s'est occupé de lui, jeune garçon arabe. Et quand Mme Rosa qui vit au 6è étage sans ascenseur n'a plus la force de monter ces 6 étages avec ses 2 jambres et ses 95 kilos, c'est à Momo de s'occuper d'elle.

Je dois dire que dans les premières pages, j'étais un peu déçue. Simplement parce qu'à nouveau, je me retrouve à lire un gamin de 10 ans qui écrit sa vie, qui n'est pas une vie facile, avec des yeux d'enfants et des petites fautes mignonnes (Momo ne fait pas de fautes de français comme Courgette, mais dit "proxynète" ou lieu de "proxénète" ou encore "elle était dans son état d'habitude" au lieu de "dans son état d'hébétude")
Et puis j'ai vite oublié que sans le savoir, je lisais à la suite deux livres qui seulement par cet aspect-là, se ressemblaient.

Parce que c'est un monde à part dans cet immeuble et dans ce quartier. Mme Rosa est une ex-pute, déportée pendant la guerre qui quand elle s'est trouvé trop vieille pour la clientèle, a décidé d'ouvrir une sorte de maison pour recueillir et élever les enfants de putes.

Momo est un cas particulier parce qu'il a une place particulière dans le coeur de Mme Rosa. Et parce qu'il est élevé dans ce monde où "les femmes se défendent avec leur cul".

Et Momo est un petit garçon attachant, Mme Rosa est une vieille femme qu'on aimerait avoir comme grand-mère adoptive. Mme Lola, "la travesite sénégalais ancien champion de boxe" est une voisine dévouée comme on aimerait tous avoir sur le palier, ou quelques étages plus bas.
J'ai également beaucoup aimé Monsieur Hamil qui n'enlève jamais sa main de son livre de Victor Hugo. D'autres personnages ne font que passer, mais ils ont tous quelque chose d'exceptionnel à mes yeux.

Je n'avais jamais lu de roman de Romain Gary mais j'avais souvent vu le film, je crois, dans ma tendre enfance, chez ma Mamie. Je ne me souviens pas avoir vu le film mais les images sont présentes quelque part.
Alors après avoir lu ce livre qui m'a énormément fait penser à ma Mamie, qui adorait Simone Signoret, j'ai très envie de revoir ce film.
La cassette est quelque part... Une cassette vidéo bien sûr, comment vais-je faire pour mettre la main dessus et ensuite pour la regarder, n'ayant ni télé ni magnétoscope ? ;-)
Je trouverais bien une solution, j'ai très envie de voir ce que l'adaptation a donné.

Et, à nouveau dans ce roman, un passage a attiré mon attention.
Quand j'étais gamine (et jusqu'à sa mort d'ailleurs il y a bientôt 3 ans), ma grand-mère m'appelait "mon petit clown". Elle ne ressemblait en rien à Mme Rosa mais si Simone Signoret était encore en vie, elle aurait pu elle aussi jouer le rôle de ma Mamie je crois. Et tout au long du livre, j'ai eu l'impression de voir ma grand-mère.
En particulier en lisant ces quelques phrases, prononcées par Momo.

"Les clowns seuls n'ont pas de problèmes de vie et de mort vu qu'ils ne se présentent pas au monde par voie familiale. Ils ont été inventés sans lois de la nature et ne meurent jamais, car ce ne serait pas drôle"

Commenter cet article

chrystelyne 29/03/2008 14:25

Magnifique livre sur la tolérance!
j'ai vu à Paris,en février, une adaptation au théâtre Marigny , c'était superbe, les acteurs fabuleux nous emmenaient sans répit du rire aux larmes , toute la sève du roman transpirait sur les planches ! Si cela t'interesse, j'en parle sur mon blog ici :
http://chrystelyne.over-blog.com/article-17541111.html

bises chrystelyne

Emeraude 30/03/2008 22:57


J'avais vu qu'une adptation théâtrale se jouait, au moment où je l'ai lu je crois. Je n'y suis pas allée par contre...


Cécile de Quoide9 18/10/2007 09:28

j'ai aussi rédigé une critique pour le site "the place to be" (lien sur mon blog dans la rubrique "sites du moment) mais je ne sais pas si elle est déjà en ligne à ce jour...
Pour le Gary dis-moi lequel tu veux que je te prête (si tu en as envie bien sûr)

Cécile de Quoi de 9 18/10/2007 09:25

Si tu veux je te prêterai un Gary lors du dîner du 25/10 et tu me le rendra plus tard... Sache qu'il se joue actuellement au théâtre une adaptation GENIALISSIME de LA VIE DEVANT SOI : voir mon blog. Si tu as aimé le livre, je te conseille vraiment la pièce.

Cécile de Qd9 12/09/2007 13:19

J'adore Romain Gary/Emile Ajar et ce que j'admire notamment chez lui c'est la facilité avec laquelle il change d'univers et se renouvelle (y compris au niveau du style) dans chacun de ses livres. "La vie devant soi" ne ressemble en rien à "chien blanc" qui lui-même n'a rien à voir avec "gros câlin" dont on ne pourrait soupçonner qu'il a été écrit par la même personne que "au delà de cette limite votre ticket n'est plus valable" (mon préféré) ou "Education européenne". Robert Merle est un peu comme ça également.

@ +

Cécile

Emeraude 12/09/2007 21:01

Je n'ai rien lu d'autre de lui mais une chose est sûre : tu me fais envie !!!

tiphanya 26/08/2007 21:22

Lu dans le cadre de mon challenge 2007, et j'ai adoré.
Je me souviens surtout de la façon de parler du petit momo, ses erreurs d'orthographe, sa façon de réinventer les proverbes...

Emeraude 27/08/2007 09:20

Ah oui, la façon de réinventer les proverbes ! c'est adorable :-)