La nuit des calligraphes, Yasmina Ghata

Publié le par Emeraude

La-nuit-des-calligraphes-Yasmine-Ghata--709867.gif

Ce roman a glissé sur moi comme une plume glisse doucement sur une feuille de papier.
C'était très doux et très beau, mais ça ne m'a fait aucun effet.

Ce n'était juste probablement pas le moment de le lire.
J'ai essayé pourtant de vivre cette jeune femme turque, Rikkat. J'ai essayé de comprendre son art, la calligraphie, j'ai essayé d'imaginer ses émotions face à son mariage raté, à son fils parti et au fait qu'elle soit une femme calligraphe.
J'ai souri souvent lorsque les morts veillent sur elle, ou reviennent mettre de l'ordre dans l'atelier de caligraphie que son mari a pris soin de mettre sans dessus-dessous.

Seulement voilà, rien ne m'a touchée, tout a glissé sur moi.

Mais j'ai bien senti que c'était un magnifique roman, une écriture exceptionnelle. Un art également, que j'aimerais découvrir.

Mais malheureusement, j'avais la tête ailleurs et je ne crois pas avoir apprécier ce livre à sa juste valeur. Et c'est dommage car j'en suis tout de même ressorti avec ce sentiment de beauté.

Alors il va tout de suite aller dans la catégorie : "livre à relire absolument"!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chrystelyne 08/08/2007 19:06

Je ne connais pas ce livre mais j'aime beaucoup ton commentaire car il est très juste , on ressort parfois d'une lecture désarmé , on sent que l'on est passé à côté , on perçoit le beau , l'intérêt mais tout a glissé sur nous , impossible de rentrer dedans, alors j'admire ta volonté de revenir plus tard à ce livre pour le redécouvrir, je manque souvent de ce courage là !
chrystelyne

Emeraude 08/08/2007 19:36

Merci Chrystelyne.

Anne 08/08/2007 09:54

Pas mal l'idée de se créer une Liste de relectures, nous avons tous des périodes qui empêchent d'apprécier un texte. Il y a aussi un sens inverse: des romans qu'on a aimé parce que les circonstances étaient favorables. On sait, pertinament qu'à un autre moment, on l'aurait classé comme nul.

Emeraude 08/08/2007 17:54

c'est possible aussi, je n'y avais jamais pensé dans le sens inverse à vrai dire!

Allie 07/08/2007 15:33

J'ai beaucoup aimé ce livre...
C'est vrai que parfois, nous ne sommes pas dans une bonne période pour accueillir un livre qu'on sent comme quelque chose de très bien...

Emeraude 07/08/2007 17:48

Oui, c'est chez toi que je l'avais noté d'ailleurs :-)

Elou 07/08/2007 10:40

Conserve-le et lis le plus tard... Il y a un temps, une alchimie qui doit s'opérer entre l'état d'esprit, l'environnement humain de l'auteur au moment où il écrit, son texte, ta lecture et ton environnement qui bien sûr influe aussi. Opération sensible et complexe. J'ai très envie de le lire.

Emeraude 07/08/2007 17:47

C'est un très beau roman, qui peut se lire très vite. Lis-le, je crois que ça en vaut la peine!

cathulu 07/08/2007 08:35

Très jolie introduction...Est-il sorti en poche déjà ?

Emeraude 07/08/2007 09:31

Oui, 5euro :-)