Tout peut arriver, Jonathan Tropper

Publié le par Emeraude

trop-0440335280-mb-all-r1.jpg
Sur environ 330 pages, il m'en a fallu plus de 250 pour vraiment apprécier ce que j'étais en train de lire.
Ce n'était peut-être tout simplement pas le bon moment de lire ce livre, mais j'ai été très déçue par ce livre de Jonathan Tropper pour lequel j'avais de grandes attentes.

Pour moi, Tout peut arriver est plein de clichés.
Zach est amoureux de sa meilleure amie Tamara alors qu'il va bientôt épouser une autre femme, Hope.
Son père absent tout au long de sa vie refait tout à coup surface.

Bon ce ne sont que deux clichés, mais ils me paraissent gros et surtout très présents. Heureusement, Pete, le frère de Zach, qui est un peu lent, et Raël, le meilleur ami de Zach mort dans un accident de voiture deux ans plutôt (ami marié à Tamara...) sont deux personnages qui balancent le livre dans l'autre sens.

En fait, en 250 pages, je n'ai rien retrouvé de la sensibilité et des émotions lues dans Le livre de Joe. Sauf lorsqu'il s'agissait de Pete, et de Raël, ce qui rend les choses assez inégales.

Seulement vers la fin du livre j'ai commencé à ressentir ces choses-là. L'amour fraternel, l'amitié et la famille sont enfin là, comme je les attendais.
Je dois quand même avoueur que je ne m'attendais pas du tout à cette fin et tant mieux, parce que tout au long du livre, j'étais persuadée que j'avais tout deviné tellement c'était cliché.

Et vu que la fin m'a beaucoup touchée, je ne dirai pas que du mal de Tout peut arriver ;-)
On va dire que ce n'était pas à la hauteur de Le livre de Joe, c'est dommage mais ça ne m'empêchera pas de tenter à nouveau cet auteur.

J'ai aussi envie de faire un petit apparté sur la traduction du titre... Le titre original est "everything changes" ce qui veut dire, mot pour mot : "tout change".
Comme ça, hors contexte, effectivement, c'est un titre pourri. Mais la traduction "tout peut arriver" laisse penser que tout simplement, on ne sait pas de quoi demain sera fait, en général. Et l'idée est assez présente dans le livre.
Mais de mon côté, j'ai plutôt eu le sentiment qu'il sagissait de la vie de Zach en particulier et que dans sa vie à lui, tout change à partir du jour où il découvre du sang dans ses urines.
Surtout qu'une des premières phrases du bouquin est : "c'est arrivé le soir où tout a changé" (traduction par moi !)
Bon, je ne m'inventerai pas non plus traductrice (même si j'aimerais bien) et le détail n'a absolument rien changé à mon opinion sur le bouquin mais pour les anglophones qui l'ont lu, vous en pensez quoi ?

Commenter cet article

Damien 21/02/2009 17:32

http://toutpeutarriver.wordpress.com/2008/09/03/tout-peut-arriver-jonathan-tropper/

agnesb 14/08/2007 14:22

Je suis assez d'accord avec ta critique, tout au long du livre je me suis demandée quand est ce que le grand tournant de l'histoire allait arriver. Moi j'ai bien aimé Jed comme personnage.
Comme je n'ai pas lu Le livre de Joe, je ne peux pas comparer, mais je le lirai bien si tu peux me le prêter !

Emeraude 14/08/2007 17:46

of course je te le prête. Il est en français par contre, ça te dérange pas ?

Tamara 07/08/2007 19:00

J'avais beaucoup aimé Le livre de Joe, je vais donc rester sur ma bonne impression... D'ailleurs Tamara c'est moi et l'amie de Zach ne peut être qu'une impostrice ! ;-)

alain 31/07/2007 11:39

La quête d'identité d'un homme qui a perdu tous ses repères.L'auteur sait raconter une histoire...

Emeraude 31/07/2007 12:03

Je suis d'accord, l'auteur sait raconter une histoire. Mais j'ai de loin préféré "le livre de joe".

Lou 29/07/2007 14:53

Mmh, je crois que je me contenterai alors du livre de Joe... merci pour cette critique qui m'a beaucoup fait sourire (le frère un peu lent, la meilleure amie, le père...:))

Emeraude 29/07/2007 15:32

Ravie que ma critique t'ai fait sourire :-)