J'abandonne aux chiens l'exploit de nous juger, Paul M. Marchand

Publié le par Emeraude

t-jabandonneauxchiens.jpg

C'est une histoire d'amour impossible, rare, déroutante
nous annonce la 4è de couverture.

J'avais vu ce titre chez Tamara qui n'avait pas aimé parce qu'elle avait trouvé le sujet abherrant, déroutant justement.
Certes, il est difficile de comprendre.
Certes, c'est dur de s'y identifier, voire impossible.

C'est l'histoire de Sarah et Benoît. Elle a 17 ans, il a 20 ans de plus. On sait dès le début qui il est pour elle mais on a du mal à y croire.

C'est Sarah qui nous raconte l'histoire, sans chronologie, sans tabou. Elle nous parle de ses émotions, de ses ressentis, de ses souvenirs vagues, tronqués peut-être.

Finalement, je n'ai ressenti aucune sympathie pour Sarah. Je n'ai eu aucune émotion face au geste de Benoît.
Je ne peux pas comprendre leur histoire autrement que par des explications psychologiques.
Est-ce que je peux me permettre de juger ? Je ne sais pas.

Mais j'ai aimé ce livre, contrairement à Tamara.
Pas pour l'histoire en soi, mais bien pour la façon dont c'est écrit.

Le style reflète très bien ce qu'on ressent quand on a 20 ans et qu'on est face à un amour impossible. On rêve, on veut combattre le monde entier pour rendre cet amour possible, peu importe le regard des gens, peu importe les tabous.
Vers la fin, on peut lire des bouts de la lettre que Benoît a envoyé à Sarah.
On ne la lit pas du début à la fin.
On en lit un peu, et puis un peu plus quelques pages plus loin.

Ca donne une impression de quelque chose de haché, de furtif, d'incompréhensible, de dur à vivre, ça donne une impression d'espoir, de naïveté.

Et même si le sujet peut être très controversé, la manière dont il est mis en place est très juste.

Je finis par le prologue. Paul M. Marchand nous explique que c'est une histoire vraie. Elle lui a raconté sa vie, il l'a écrit.
Et il a réussi à se glisser dans la peau des souvenirs d'une jeune fille de 20 ans, amoureuse du seul homme dont elle n'a pas le droit de tomber amoureuse.

Commenter cet article

paul marchand 11/11/2007 12:02

Merçi pour cette critique...
paul m marchand

Emeraude 11/11/2007 12:07

Avec plaisir :-)

Lilly 08/07/2007 10:33

Ca fait deux fois que j'en entends parler, ta critique achève de me convaincre

Emeraude 09/07/2007 09:11

Bon, on attend la tienne alors maintenant :-)

kalistina 07/07/2007 12:28

Humphf! Ca a l'air curieux en effet!

Emeraude 07/07/2007 12:49

LIs-le, tu verras par toi-même !;-)

kalistina 07/07/2007 00:40

Pourquoi est-ce que c'est "le seul homme dont elle n'a pas le droit de tomber amoureuse"?

Emeraude 07/07/2007 01:28

Je suppose que te répondre ne gâcherait en rien le bouquin car on le sait dès les premières pages...Cet homme est "son père" (toujours entre guillemets) Je n'en dis pas plus !

Anne 06/07/2007 16:38

Un avis pour, un avis contre: difficile de se décider si on veut le lire ou pas!

Emeraude 07/07/2007 01:25

Tu n'as plus qu'à le lire pour trancher ;-)