Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee

Publié le par Emeraude

2877065502.08.MZZZZZZZ.gif

La première fois que j'ai entendu parler de ce livre, et de son auteur, c'est en allant voir le film "Truman Capote", l'année dernière. Et de nouveau dans "scandaleusement célèbre" il y a quelques mois.
Nell Harper Lee était la meileure amie, et l'amie d'enfance de Truman Capote.

Et puis j'ai commencé mon blog, j'ai surfé sur tous vos blogs et je suis tombée plus d'une fois sur "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur'.
Alors j'ai eu envie de voir, de savoir. Pourquoi ce bouquin a gagné le pullitzer, qu'est ce qu'il fait qu'il est si bien ?

J'ai donc commencé et j'ai du beaucoup me concentrer car je l'ai lu en V.O et c'est souvent écrit comme le parler des villages de l'Alabama des années 30. Et ce n'est pas toujours évident à comprendre. Mais c'est super. On entre vraiment dans la vie de la petite ville de Maycomb, on suit les habitudes des personnages, des voisins, des amis, des enfants...
Harper Lee a réussi à peindre un joli tableau dans lequel on se perd très facilement.

Je vous avouerai par contre que je tournais les pages sans savoir pourquoi. Je n'ai pas lu la 4ème de couverture. A quoi bon, puisque tout le monde dit que ce livre doit être lu ? Mais il m'avait semblé, en lisant vos articles, qu'il s'agissait d'un procès d'un noir ayant violé une blanche et je ne voyais ça venir nul part.
Et pourtant, je continuais! J'ai adoré la manière dont Scout nous raconte les évènements. C'est écrit par la plume d'une adulte, vu par les yeux d'une enfant. C'est magnifique.

Et puis enfin arrive le procès et c'est à ce moment là que j'ai compris que ce roman parlait de la ségrégation, du racisme, de la justice et de l'injustice, de l'incompréhension de choses qui paraissaient tout à fait normales à l'époque et qui nous paraissent abérrantes aujourd'hui.
Finalement c'est un sujet grave traité avec légèreté parce raconté par une enfant.

Il y a tellement d'autres choses à dire, des tonnes de questions à se poser, aussi bien sur le fond du livre que sur la forme, que sur l'auteur, que sur chacun des personnages. Il y a beaucoup de morales, ça parle aussi d'éducation et de famille et de relations entre voisins, relations entre adultes et enfants...
Ce roman est tellement riche que je ne me risquerais même pas à en dire plus.

Alors je suis d'accord avec Tamara, Patch, Syllire et tous les autres qui ont déjà lu ce roman : à lire!

Commenter cet article

La librivore 08/05/2010 21:40


Oui, c'est un livre très riche de questions, de mystère aussi.(j'ai mis un lien vers ton article afin de confronter les critiques).


anjelica 31/05/2007 07:16

Il m'attend sagement dans ma PAL !

Emeraude 31/05/2007 13:54

j'attendrais donc sagement ton avis :-)

Florinette 19/05/2007 18:59

Je vois que ce livre fait l'unanimité dans les critiques élogieuses. Il fait partie de ma PAL et je suis maintenant certaine que je ne serai pas déçue ! ;-)

Emeraude 19/05/2007 19:41

C'est vrai, c'est une valeur sûre. Mais finalement, à force d'entendre que c'est très bien, tu seras peut-être un peu déçue ;-)

sylire 18/05/2007 18:55

Je crois bien que tous les bloggeurs auront lu ce livre pour finir. C'est super !
Je suis d'accord avec toi sur la première partie que l'on trouve presque un peu lente. Mais elle nous prépare à ce qui va suivre...

Emeraude 18/05/2007 20:03

C'est vrai, pour mieux apprécier le récit, il faut cette première partie qui nous aide à comprendre la ville, les personnages et les façons de faire et de vivre de l'époque. Ceci dit, je n'ai pas trouvé cette partie "lente". Je ne comprenais juste pas très bien quel était le rapport avec ce que nous disait la 4ème de couverture.