Siddhartha de Herman Hesse

Publié le par Emeraude

Siddhartha.jpg

Comment peut-il y avoir autant de choses en si peu de pages ?
Siddharta, c'est un fils de brahmanes qui va passer sa vie à chercher la Vérité, la Sagesse, le Bonheur. En fait, Siddhartha est un jeune garçon qui grandit et qui vieillit et qui se cherche sans cesse.
Comme nous, non ?

Je ne connaissais Herman Hesse que de nom et par quelques poèmes que j'ai dû étudier en cours d'allemand au lycée.
Et là, je découvre un auteur qui nous offre un tas de choses sur lesquelles réfléchir : la vie, l'amour, la mort, le besoin, le superflu, l'amitié, la famille, l'écoute, la maîtrise de soi,  la patience, le Monde, et plein d'autres choses encore...

Et bien sûr, on ne peut pas tout lire, tout comprendre, tout savoir. C'est ce qui est dit d'ailleurs à certains moments. Il y a tellement de choses dans ce tout petit livre que je ne saurai même pas quoi dire de plus.

Bizarrement, bien que je l'ai lu rapidement, je ne dirai pas que ça fait partie de ces bouquins que je "dévore".
Il y a beaucoup plus de saveur dans ces pages-là. Un bouquin comme ça, ça ne se dévore pas. Ca se déguste.

Et ça se relit!

S'il y a une chose dont je suis sûre après avoir fermé ce livre, c'est que je n'en ai pas compris la moitié. C'est simple pourtant. Mais Herman Hesse en dit tellement et de manière tellemenr profonde que c'est impossible d'avoir tout digéré d'un seul coup.

Je commence aussi à croire que chaque livre peut être apprécié ou non à sa juste valeur en fonction de l'état dans lequel nous, lecteurs, sommes au moment où nous avons décidé de lire ce livre.
Je n'ai pas lu ce livre car la 4ème de couverture m'a tenté. J'ai lu ce livre car il est sur la liste de livre à lire de Stenograf.
Je l'ai entamé sans même lire la 4ème de couverture. Je n'ai pas voulu lire l'introduction car souvent, ça peut gâcher des surprises.
Et voilà que je lis un "héros à la recherche de lui-même, s'interrogeant sur la meilleure manière de mener sa vie et d'atteindre l'accord avec la création tout entière."
Et en ce moment, moi aussi je suis un peu dans cet état-là.
Alors j'ai lu ce petit roman avec beaucoup d'attention intellectuelle mais peu d'émotions. C'est sûrement pour ça que je ne l'ai pas dévoré, mais au contraire, je l'ai dégusté sans d'ailleurs être rassasiée.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isabelle 05/05/2007 13:54

puis je en conseiller un tout petit, qui se déguste et dont on se délecte aussi: "le prophète" de Khalil Gibran. si mes souvenirs sont bons il lui a fallu 17 ans, pour estimer son texte abouti.

Emeraude 05/05/2007 16:36

17 ans! voilà quelqu'un de perfectionniste ;-) Je n'en avais jamais entendu parler, j'irai me renseigner. Merci du conseil Isabelle!

trinity 04/05/2007 12:12

bonjour emeraude,
ca fait du bien de trouver quelqu'un qui aime la lecture, ca devient rare de nos jours!!
moi je te propose des titres de livres que j'ai particulièrement apprécié, je te l'ai donne, libre à toi de les lire ou non.
- chimère de tess
- tous les robin cook
- tous les maxime chattam
quant à moi, j'ai écrit une sorte de biographie romancée, si ca t'intéresse, je peus toujours te la faire lire.
dis moi quoi.
au plaisir d'avoir de tes nouvelles
trinity

Emeraude 04/05/2007 15:30

Bonjour Trinity!ca me ferait très plaisir de lire ce que tu as écrit, je pourrai peut-être moi aussi t'envoyer quelques petits récits auxquels je me suis essayé.Tu peux me l'envoyer par mail si tu veux.Quand aux livres que tu me conseilles, j'y réfléchirai, pour le moment je viens d'en acheter 8 donc il faut que je lise ça d'abord! A bientôt.