Le Vampire Lestat, de Anne Rice

Publié le par Emeraude

0345313860.01.LZZZZZZZ.gif

THE VAMPIRE LESTAT...

Je viens tout juste de le terminer. Et je ne sais pas par où commencer tellement il y a de choses à dire...
Alors je vais commencer par le commencement :
Je l'ai lu en VO et j'ai pris un plaisir immense dans les premières pages à retrouver ce langage de l'angleterre du 19è siècle.
Lire dans cette langue c'est un peu une sorte d'extase pour moi... D'ailleurs j'avais lu Dracula de Bram Stroke en VO et quel bonheur!!

Par contre j'ai eu beaucoup de mal à commencer... Le début est très long, très lent, et à une ou deux reprises j'ai eu envie d'abandonner.
Mais parait-il que c'est le meilleur d'Anne Rice, parait-il que c'est une merveille et parait-il qu'une fois qu'on a lu les 100 premières pages on ne peut plus s'en passer.

Et ça s'est avéré vrai.
J'ai lu et lu et lu et lu. Sans jamais arriver jusqu'à la fin. Et en tant normal, j'adore ça! Mais là, ça m'a épuisée. Vraiment. Peut-être est-ce la chaleur ambiante mais dès que je l'ouvrais, au bout de 10 pages j'avais envie de dormir. Je sentais ma tête pleine et mon corps complètement vide... Comme si Lestat avait réellement bu tout mon sang!
And Lestat did suck all the blood out of me during 545 pages...

On m'a dit autour de moi pendant que je le lisais : "c'est violent", "c'est effrayant", "ça donne des frissons".
Moi  je n'ai rien senti de tout ça.

Pas de violence, pas de peur, pas d'horreur. Des vampires, oui. Mais j'ai surtout senti une grande question : à quoi sert la vie ?
J'ai surtout eu l'impression de lire et de réfléchir à l'immortalité, au bien, au mal, à la vie, à la mort, à l'amour. A toutes ces grandes questions que nous nous sommes tous toujours posées.
Et Anne Rice les pose de manière très belle je trouve. Pour moi, ce livre de vampire, c'est un traité philosophique avec des éléments de contes de fées et de légendes lointaines.
Et je trouve ça génial.

Mais c'est épuisant. Et j'en avais marre de lire tout le temps. Sauf que je ne pouvais m'empêcher de lire tout le temps!
Etrange sensation...

Jusqu'à ce que j'arrive à l'explication de la naissance même des vampires qui se passe en Egypte avec des noms qui de pharaons...
Et ça, j'adore. On pourrait me raconter n'importe quoi sur l'existence de la Terre, des extraterrestres, des Dieux, des démons... Si tout commence en Egypte avec son Nil, ses hiéroglyphes, son désert, son sable et son soleil alors je vous crois et je vous écoute et je vous lis avec admiration.

Alors là, j'étais aux anges. Et là, oui, ce bouquin est magnifique, génial, bien écrit. Alors là oui c'est impressionant de la part de l'auteur de nous décrire si  bien des villes aussi différentes que Paris au 18è siècle, Alexandrie il y a 1800 ans et San Fransisco en 1984!
Là, oui, Anne Rice a énormément de talent.

Mais après, j'ai tourné les pages, je voulais savoir la fin sans vraiment que ça m'importe en réalité. C'était comme une force (vampirique peut etre ? ;-)) qui m'obligeait à tourner les pages sans que je n'y prenne la moindre saveur.
Pas après avoir lu cette partie là en tout cas.
Et j'ai fini par arriver jusqu'à la fin, non sans peine.

Et j'était très contente d'en avoir terminé.
Normalement, si un livre est bon, je ne suis pas contente de l'avoir terminé. Je veux y retourner, le relire, vivre à nouveau avec les personnages, m'imprégner encore de la plume de l'auteur et de ce monde qui m'a fait voyager un certain temps.
Mais normalement, si un livre est mauvais, je n'y mets pas toute mon énergie pour le lire du début à la fin avec le plus d'attention possible.

Commenter cet article

Virginie 27/06/2007 21:26

Je n'ai pas lu Lestat, et je dois avouer que ton opinion ne m'incite pas trop à le lire. En fait, pendant des années j'ai lu que ça vampires monstres sorcières démons etc, et aujourd'hui bien que ce soit un genre que j'apprécie beaucoup je n'y arrive plus. J'ai du trop en lire;o)
Sinon, j'avais mon prof de civi américaine à la fac qui m'avait dit qu'il ne fallait pas lire Anne Rice en VO car l'écriture était désagréable, et qu'il valait mieux se contenter de la traduction française. T'en as pensé quoi en VO?

Emeraude 28/06/2007 14:40

Pour répondre à ta question Virginie, lire en VO ne m'a pas dérangé du tout. Au contraire, comme je le dis dans mon article, j'étais enchantée au début du livre de retrouver ce parler typique...Et de toute façon, je suis une pro VO, que ce soit livre ou ciné. Je ne comprends pas spécialement pourquoi ton prof disait que l'écriture était désagréable. Elle n'est pas forcément facile, c'est sûr ! Mais si le traducteur a bien fait son travail, alors la version française doit être tout aussi désargéable :-)De mon côté, les vampires, sorcières, démons etc. ce n'est pas spécialement ma tasse de thé. Mais je pense que comme n'importe qui, c'est normal qu'à force de  ne lire ou de ne voir que ça, au bout d'un moment, on n'en peut plus. Et puis tout le monde évolue et change, nos goûts suivent le même chemin je crois ;-)

La liseuse 16/05/2007 12:47

Bonjour, je découvre à peine ce blog. J'ai adoré cette série sur les vampires. Bon c'est vrai que les derniers tomes ont perdu un peu de souffle mais comme je suis fascinée par le genre fantastique et les vampires, j'ai tout lu. Faudra d'ailleurs que j'y consacre un sujet sur mon blog d'ailleurs mais la tâche risque d'être faramineuse.

Emeraude 17/05/2007 13:36

Tu nous tiendras au courant de l'avancée des choses ? ;-)

Caroline 16/05/2007 09:43

Ton article donne très envie de lire ce roman ! Cela fait un moment que je veux découvrir Anne Rice, je commencerai donc sûrement par "Le vampire Lestat".

Emeraude 17/05/2007 13:34

Tant mieux si ça te donne envie de le lire. J'avouerai que pour le moment, j'ai eu mon compte des vampires de Anne Rice, mais je connais beaucoup de gens qui les dévorent avec passion alors n'hésite pas!